Hong Kong : des milliers de personnes se mobilisent à nouveau

10/10/14 à 16:00 - Mise à jour à 16:00

Source: Belga

Des milliers de personnes se sont mobilisées vendredi soir dans les rues de Hong Kong, répondant à l'appel des leaders du mouvement prodémocratie qui avaient demandé à leurs partisans de se préparer à une campagne au long cours après l'annulation de pourparlers par les autorités.

Hong Kong : des milliers de personnes se mobilisent à nouveau

© Belga

La foule réunie à Admiralty, près du siège de l'exécutif local, était toutefois moins nombreuse que la semaine dernière, au cours de laquelle des dizaines de milliers de personnes ont manifesté pour réclamer davantage de libertés politiques et la démission du chef de l'exécutif.

Les contestataires entendaient protester contre l'annulation de pourparlers par le gouvernement, qui a expliqué qu'il refusait de discuter sous la menace d'un renforcement de la mobilisation. Les leaders étudiants avaient déclaré dans la journée qu'ils étaient toujours preneurs d'un dialogue sur leurs exigences de suffrage universel et appelé à tenir sur la durée. "Apportez vos tentes pour montrer votre détermination à occuper sur le long terme", avait lancé Joshua Wong à Admiralty, le principal site d'occupation. Pékin a accepté d'instaurer le suffrage universel pour la prochaine élection du chef de l'exécutif du territoire autonome en 2017 mais entend conserver le contrôle des candidatures, une proposition inacceptable pour le mouvement prodémocratie.

Les manifestants réclament aussi la démission du numéro un de l'exécutif, Leung Chun-ying, considéré comme la marionnette de Pékin. Les analystes estiment que la situation peut perdurer plusieurs semaines, aucune des parties ne semblant prête à la moindre concession. Pour Sunny Lo, de l'Institut pour l'éducation de Hong Kong, le gouvernement s'est retrouvé quelque peu échaudé par la décision des députés prodémocratie de lancer une campagne d'obstruction. "Si le mouvement se poursuit encore plusieurs semaines, je pense qu'une intervention de la police sera inévitable". La police est discrète depuis qu'elle a arrosé les manifestants de gaz lacrymogène le 28 septembre, ce qui avait décuplé la mobilisation et ému tant à Hong Kong qu'à l'étranger.

En savoir plus sur:

Nos partenaires