Honduras : 300 détenus périssent dans un incendie

16/02/12 à 07:30 - Mise à jour à 07:29

Source: Le Vif

L'incendie dans une prison du centre du Honduras, dans la nuit de mardi à mercredi, a fait "plus de 300 morts", selon un nouveau bilan communiqué par le ministre de la Sécurité publique, Pompeyo Bonilla.

Honduras : 300 détenus périssent dans un incendie

© AFP

"Malheureusement, nous parlons d'un chiffre supérieur à 300 morts", a déclaré mercredi après-midi M. Bonilla, à propos de l'incendie le plus meurtrier au monde dans une prison au cours de la dernière décennie.

Le commissaire hondurien pour les Droits de l'homme, Ramon Custodio, a précisé de son côté que 357 prisonniers manquaient à l'appel, mais "ça ne signifie pas qu'ils soient tous morts": ils peuvent figurer parmi les blessés ou s'être échappés.

Selon le directeur des Centres pénitentiaires du pays, Danilo Orellana, "la plupart sont morts par asphyxie. Il ne s'agit pas d'une mutinerie, plusieurs modules ont pris feu et il y a une enquête sur les causes" du sinistre. La ferme pénitentiaire de Comayagua hébergeait presque 900 détenus, le double de sa capacité.

Un mouvement de foule, après la lecture de la liste des survivants, a conduit un groupe d'environ 300 hommes, femmes et enfants à forcer les grilles du pénitencier pour y pénétrer afin d'obtenir des informations sur leurs proches. Les forces de l'ordre, visées par des jets de pierres, ont ramené le calme en tirant des coups de feu en l'air.

Le président hondurien, Porfirio Lobo, a annoncé que les autorités pénitentiaires du pays étaient relevées de leurs fonctions le temps de l'enquête.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires