Hollande vs Sarkozy : les résultats quasi définitifs

22/04/12 à 09:26 - Mise à jour à 09:26

Source: Le Vif

François Hollande, arrivé en tête dimanche devant Nicolas Sarkozy, aborde le second tour de la présidentielle française en position favorable, avec les soutiens d'autres candidats de gauche, mais la percée de Marine Le Pen à un niveau record pour le Front National pourrait perturber la donne. Selon des résultats quasi définitifs du ministère de l'Intérieur, portant sur plus de 45 millions d'inscrits (seules manquent les voix des Français de l'étranger), M. Hollande recueille 28,63% des voix, contre 27,08% pour le président sortant.

Hollande vs Sarkozy : les résultats quasi définitifs

© Image Globe

Le candidat PS l'emporterait le 6 mai avec des scores compris entre 53% et 56% des voix, selon plusieurs sondages réalisés dimanche après la clôture du premier tour.

Le rapport de force entre la gauche et la droite est de 43,5% (PS+FG+EELV+extG) contre 47% (UMP+FN+DLR), avec un MoDem à 9%.

C'est la première fois sous la Ve République qu'un président sortant n'est pas devant au soir du premier tour.

En troisième position de ce premier tour, Marine Le Pen a réussi le pari de battre le score de Jean-Marie Le Pen en 2002 (16,86%), obtenant 18,01%. Elle gagne huit points par rapport à son père il y a cinq ans.

Viennent ensuite Jean-Luc Mélenchon (11,13%), François Bayrou (9,11%) et Eva Joly (2,28%).

20 h 05 : Hollande remporte le premier tour devant Sarkozy (sources concordantes)

Le socialiste François Hollande a remporté le premier tour de l'élection présidentielle en France devant Nicolas Sarkozy. Les candidats du PS et de l'UMP se retrouveront donc le 6 mai pour le second tour. Voici, selon les "sources concordantes" de l'AFP (estimations des instituts de sondage CSA, Ipsos et Harris Interactive), les résultats qui devront être confirmés, plus tard dans la soirée, par les chiffres officiels :

19 h 10 : Ipsos chiffre Hollande à 27,4 % et Sarkozy à 25,7 %

Selon une estimation Ipsos, les candidats se partageraient les votes de cette façon :

- François Hollande : 27,4 %

- Nicolas Sarkozy : 25,7%

- Marine Le Pen : 20 %

- Jean-Luc Mélenchon : 11,5 %

- François Bayrou : 9 %

- Eva Joly : 2,2 %

- Nicolas Dupont-Aignan : 2,1 %

- Philippe Poutou : 1,2 %

- Nathalie Arthaud : 0,6 %

- Jacques Cheminade : 0,3%.

19 h : Hollande à 28-29 %, Sarkozy à 25-26 % (AFP)

Selon les "sources concordantes" de l'Agence France Presse (citée par des médias en ligne comme L'Essentiel Online à nouveau), François Hollande atteindrait 28 % à 29 % des voix au premier tour, contre 25 % à 26 % pour Nicolas Sarkozy.

18 h 40 : Hollande grimpe à 29 % selon une nouvelle estimation

Une estimation CSA donnerait, selon L'Essentiel Online, François Hollande gagnant du premier tour avec 29 % des voix, loin devant Nicolas Sarkozy (25 %), Marine Le Pen qui reste 3e avec 17 %, et Jean-Luc Mélenchon qui retombe à 12 %.

18 h 15 : Hollande à 28 %, Sarkozy à 26 % selon un "sondage pour candidat"

Selon un sondage mené pour un(e) des candidats à la présidentielle française, François Hollande serait crédité de 28 % des voix au premier tour, devant Nicolas Sarkozy (26 %), Marine Le Pen (16 %) et Jean-Luc Mélenchon (14 %).

Un sondage Ifop donne des chiffres légèrement différents : 27 % poru Hollande, 25,5 % pour Sarkozy, 16 % pour Le Pen, 13 % pour Mélenchon et 10,5 % pour Bayrou.

17 h 15 : les premiers sondages donnent tous Hollande vainqueur

Un sondage Harris Interactive donnerait la victoire du premier tour à François Hollande (27-29 %), suivi de Nicolas Sarkozy (25-27 %), Marine Le Pen (16-18 %), Jean-Luc Mélenchon (11-18 %) et François Bayrou (10-12 %), continue L'Essentiel Online. Un autre sondage, d'Opinion Way cette fois (précision : Opinion Way démentira plus tard "tous les chiffres qui lui sont attribués"), annoncerait lui aussi François Hollande en tête mais avec des chiffres légèrement différents : 27 % à 30 %, devant Nicolas Sarkozy (25-27 %), Marine Le Pen (15-17 %), Jean-Luc Mélenchon (13-14 %) et François Bayrou (environ 10 %).

17 h 10 : le taux de participation grimpe 70,59 %

Selon le ministre français de l'Intérieur, le taux de participation atteignait 70,59 % vers 17 h. En 2007 à la même heure, il était de 73,87 %, contre 58,5 % en 2002.. L'institut Ifop estime quant à lui que la participation finale, pour ce premier tour, devrait avoisinner 80 %, pour 20 % d'absention donc.

16 h 45 : Hollande vainqueur des premiers sondages "sortie des urnes"

D'après un sondage réalisé à la sortie des urnes à 16 h, cité par RTBFinfo et "dont les résultats sont donc à prendre avec précautions", François Hollande arriverait en tête du premier tour avec 27 % des voix (contre 25,87 % pour Ségolène Royal en 2007), tandis que Nicolas Sarkozy serait arriverait en seconde position avec quelque 25 % (en baisse par rapport à ses 31,18 % du premier tour de 2007). Selon les mêmes chiffres, Marine Le Pen devancerait Jean-Luc Mélenchon.

16 h 25 : Hollande plébiscité par les Français de l'étranger

Les Français de Taïwan ont voté à 31 % pour François Hollande et à 21 % pour Nicolas Sarkozy, pointe de son côté Le Soir sur son site Internet. Au Canada, le candidat socialiste décroche 32 % des suffrages, contre 26 % pour le président sortant. Autres résultats :

En Martinique :

- François Hollande : 51 % (48 % pour Royal en 2007)

- Nicolas Sarkozy : 26 % (33 % en 2007)

- Marine Le Pen : 4,76 % (Jean-Marie Le Pen à 2,11 % en 2007).

En Guadeloupe :

- François Hollande : 57 % (Royal à 38 % en 2007)

- Nicolas Sarkozy : 23 % (42 % en 2007)

- Marine Le Pen : 5 % (3 % pour Jean-Marie Le Pen en 2007)

En Guyane :

- François Hollande : 42 % (32 % pour Royal)

- Nicolas Sarkozy : 27 % (41 % en 2007)

16 h : François Hollande en tête dans les Dom-Tom

Voici les résultats pour les départements d'outre-mer, cités par RTBFinfo.

A Saint-Pierre et Miquelon :

- François Hollande : 33,75 % (contre 26,64 % à Ségolène Royale en 2007)

- Nicolas Sarkozy : 18,75 % (contre 24,55% en 2007).

En Guadeloupe :

- François Hollande : 57 % (contre 38 % pour la candidate PS en 2007)

- Nicolas Sarkozy : 23,4 % (alors qu'il réalisait 42,63 % en 2007).

12 h : participation de 28,29 %

Selon les chiffres du ministère français de l'Intérieur (cités par France TV Info), la participation au premier tour serait de 28,29 % à midi. A comparer aux 30,88 % de 2007 et aux 21,41 % de 2002 à la même heure.

11 h 45 : Nicolas Sarkozy et Eva Joly votent à Paris

Les deux derniers candidats à voter au premier tour de la présidentielle auront donc été celui de l'UMP, le président sortant Nicolas Sarkozy (dans le 8e arrondissement de Paris), et la candidate d'Europe Ecologie Les Verts, Eva Joly, dans le 14e arrondissement de la capitale.

De 11 h 10 à 11 h 30 : Jacques Cheminade, Nicolas Dupont-Aignan et Nathalie Arthaud votent

Les candidats à la présidentielle Jacques Cheminade (Solidarité et Progrès, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) et Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière) ont respectivement voté dans le 20e arrondissement de Paris, à Yerres (dans l'Essonne) et à Vaulx-en-Velin (banlieue de Lyon).

11 h : Marine Le Pen vote à Hénin-Beaumont

La candidate du Front national, Marine Le Pen, a voté dans le Pas-de-Calais, à Hénin-Beaumont, en se contentant d'un sobre "Voilà, une bonne chose de faite".

10 h 10 : François Hollande vote à Tulle

Le candidat du Parti socialiste, François Hollande, a voté à Tulle à 10 h 10, en compagnie de sa compagne Valérie Trierweiler. Il a pris six bulletins (sur dix) avant de passer dans l'isoloir. En ressortant, il a déclaré aux journalistes présents : "Je suis attentif, mobilisé, mais d'abord respectueux : ce sont les Français qui votent. La journée qui commence va être un moment long, un moment important."

10 h : Philippe Poutou vote à Bordeaux

Le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste, Philippe Poutou, a voté dans une école d'un quartier populaire de Bordeaux : "Pendant cette campagne, on s'est fait un peu entendre, on a existé, a-t-il déclaré aux journalistes. Si on fait un score honorable ce sera la cerise sur le gâteau. Si la gauche gagne comme on l'espère, après, il y aura une opposition de gauche à construire parce qu'il va falloir qu'on se batte pour que cela change."

10 h : Jean-Luc Mélenchon vote à Paris

Le candidat du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, a voté dans une école élémentaire du 10e arrondissement de Paris. "Ce n'est pas la première fois que je vote pour moi" à une élection, s'est-il amusé. "C'est un moment du parcours, c'est toujours émouvant. C'est le moment suprême de la religion républicaine : tout le monde vote, tout le monde est sérieux, tout le monde a mis la cravate", a-t-il complété devant les journalistes, après son vote.

8 h 30 : François Bayrou vote à Pau

Le candidat du MoDem (centre), François Bayrou, a voté à Pau à 8 h 45 : "Aujourd'hui est un jour très important. C'est au premier tour que se joue l'élection présidentielle, car un grand nombre de Français ne savent pas encore pour qui ils vont voter." Pour le candidat centriste, les thèmes qu'il a exprimés durant la campagne présidentielle seront "au centre de la réflexion des Français" .

8 h : début du vote en France métropolitaine

Les Français ont commencé à voter dimanche matin au premier tour de la présidentielle, une élection qui devrait culminer le 6 mai, avec probablement un duel entre le président sortant Nicolas Sarkozy et le socialiste François Hollande, grand favori de l'élection. Le scrutin s'est ouvert à 8 h et se clôturera dans les grandes villes à 20 h. Au total, environ 44,5 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour sélectionner les deux finalistes parmi les dix candidats en lice.

Donné depuis des mois largement vainqueur au second tour, avec 55 % des voix en moyenne, François Hollande aborde en position de force l'élection pour devenir le premier président de gauche depuis François Mitterrand (1981-1995). Les derniers sondages publiés vendredi lui conféraient au premier tour une légère avance sur Nicolas Sarkozy à 28 % contre 26 %.

L'absence d'un des deux au second tour paraissait exclue, la candidate d'extrême droite Marine Le Pen étant donnée loin derrière, entre 14 % et 17%. Elle devrait disputer la 3e place avec le tribun de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon, révélation de la campagne, le centriste François Bayrou semblant distancé à 11 %.

Les analystes mettent cependant en garde contre les conséquences d'un fort taux d'abstention, attendu à plus de 25 % par certains instituts.

6 h 47 : Outre-mer, Amériques et Pacifique ont ouvert le bal de la présidentielle

Samedi, les premiers électeurs saint-pierrais et miquelonnais voisins du Canada, ceux de Guyane, de Guadeloupe, de Martinique, de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin ont pris le chemin des urnes. Les habitants de Polynésie, dans le Pacifique sud, ont commencé à voter samedi à 20 h heure de Paris. Papeete a été paralysée par les embouteillages, car seules 4.000 cartes d'électeurs avaient été retirées au préalable sur 17.953. Les électeurs qui n'avaient pas retiré leurs cartes plus tôt ont donc dû patienter.

A Pointe-à-Pitre, c'est sous la pluie que le scrutin s'est ouvert, sans attirer les foules, notamment parce que de nombreux Guadeloupéens travaillent le samedi. Les Français du continent américain ont aussi fait la queue dans les bureaux de vote, comme à Rio de Janeiro, aux Etats-unis et au Canada.

Après les électeurs de Saint-Pierre et Miquelon, d'une moitié des outre-mer et du continent américain samedi, c'était au tour des Français d'Australie et d'Asie de voter dimanche matin pour les présidentielles, avant leurs compatriotes de métropole. Quelque 15.000 personnes de nationalité françaises résidant en Australie étaient attendus dans un des huit bureaux répartis sur le territoire.

Jusqu'à 20 h dimanche sont également bannis la publication de sondages, d'estimations ou de commentaires, de même que la diffusion d'informations sur les résultats.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires