Hollande prendra une initiative pour que l'Europe sorte de "sa langueur"

16/05/13 à 17:43 - Mise à jour à 17:43

Source: Le Vif

Le président François Hollande a annoncé jeudi que la France allait prendre une initiative afin de "sortir l'Europe de sa langueur", se donnant deux ans pour "donner un contour à une union politique", au cours d'une conférence de presse un an après son élection.

Hollande prendra une initiative pour que l'Europe sorte de "sa langueur"

© Image Globe

"Si l'Europe n'avance pas, elle tombe ou plutôt elle s'efface de la carte du monde, de l'imaginaire des peuples (...). Mon devoir c'est de sortir l'Europe de sa langueur et de réduire la désaffection des peuples qui ne peut que compromettre l'avenir même de l'Union européenne", a déclaré le chef de l'Etat français.

Il a ainsi annoncé une initiative européenne "en quatre points", précisant que ses axes porteraient sur le gouvernement économique de la zone euro, la jeunesse, l'énergie et une nouvelle étape de l'intégration européenne.

Le président a proposé l'établissement d'un "gouvernement économique qui se réunirait tous les mois autour d'un véritable président nommé pour une durée longue". "Ce gouvernement économique débattrait des principales décisions de politique économique à prendre par les Etats membres, harmoniserait la fiscalité, commencerait à faire acte de convergence sur le plan social, par le haut, et engagerait un plan de lutte contre la fraude fiscale", a-t-il expliqué.

Pour le deuxième point, M. Hollande a souhaité la mobilisation "tout de suite" d'une partie des fonds européens réservés à la jeunesse (six milliards d'euros), "pour que nous puissions venir en soutien de tous les jeunes d'Europe qui aujourd'hui peinent à trouver une formation ou un emploi".

Il a également appelé de ses voeux la définition par l'Europe d'"une stratégie d'investissement pour les nouvelles industries et pour les systèmes de communication".

M. Hollande a ensuite proposé la mise en place d'une "communauté européenne de l'énergie" afin de "coordonner les efforts dans le renouvelable".

Enfin, le quatrième point portera sur "une nouvelle étape d'intégration, avec une capacité budgétaire qui serait attribuée à la zone euro, et la possibilité progressivement de lever l'emprunt". "L'Allemagne a plusieurs fois affirmé qu'elle était prête à une union politique. La France est également disposée à donner un contour à cette union politique", a déclaré François Hollande, qui s'est donné "deux ans pour y parvenir".

De plus en plus impopulaire en France, le président français a décidé de donner un coup d'accélérateur à ses réformes jeudi à l'occasion de cette conférence de presse, un an après sa prise de pouvoir dans un contexte économique extrêmement assombri.

Ce grand oral intervient au lendemain d'une journée noire qui a vu la France entrer officiellement en récession économique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires