Hollande ne veut pas blâmer Depardieu

17/12/12 à 19:50 - Mise à jour à 19:50

Source: Le Vif

Le président français François Hollande a tancé implicitement lundi les membres du gouvernement qui ont vivement critiqué Gérard Depardieu pour son exil fiscal, en affirmant : "plutôt que de blâmer, je veux saluer ceux qui acceptent de payer leurs impôts en France".

Hollande ne veut pas blâmer Depardieu

© Reuters

"Moi, plutôt que de blâmer tel ou tel, je veux saluer le mérite de ceux qui ont certes beaucoup mais qui acceptent de payer leurs impôts en France, de produire en France, de faire travailler en France et de servir leur pays", a-t-il déclaré lors de la visite d'une entreprise à Château-Renault.

La décision de Gérard Depardieu de s'installer en Belgique pour des raisons fiscales a été vivement critiquée par plusieurs membres du gouvernement et la gauche, tandis que la droite y a vu une conséquence de la politique fiscale du pouvoir.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a dénoncé le comportement "assez minable" de Depardieu, ce qui lui a valu une vive riposte du comédien dans une lettre ouverte publiée dans le Journal du dimanche.

Peu après, comme la presse lui demandait s'il approuvait les propos du chef du gouvernement, le chef de l'Etat a atténué ses propos: "Bien sûr qu'il faut dire à un moment un certain nombre de réprimandes morales. Il a eu raison".

"Après, a poursuivi François Hollande, il y a les mots qui doivent être utilisés. Mais enfin, franchement, à un moment où on doit tous être rassemblés, où on doit tous être solidaires, vous croyez que c'est facile pour un demandeur d'emploi, pour une personne qui ne sait pas comment elle va se chauffer de voir que d'autres essaient de se protéger pour ne pas payer la contribution nationale".

Nos partenaires