Gérald Papy
Gérald Papy
Rédacteur en chef adjoint du Vif/L'Express
Opinion

02/12/16 à 10:41 - Mise à jour à 11:33

Hollande après Sarkozy : le renouveau, c'est maintenant

Le retrait inédit de la course à la présidentielle de 2017 du président français en exercice ouvre la voie à Manuel Valls. Mais le bilan ne pourra être que partagé. Le Premier ministre socialiste peut-il espérer faire mieux que limiter la casse ?

En quinze jours, un ancien président, Nicolas Sarkozy, par le vote des militants, et le président en exercice, François Hollande, par la pression de l'opinion publique défavorable, ont été renvoyés à leurs chères études par les Français. Pareil pour Alain Juppé, longtemps considéré comme "le meilleur d'entre nous" selon la formule de Jacques Chirac, défait lors de la primaire de la droite et du centre. La France tourne donc une page de son histoire politique. Que ses deux derniers chefs d'État soient empêchés de poursuivre leur action est assurément un événement marquant. Une analyse plus approfondie, que seul autorise un certain recul, devra ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires