"Hillary Clinton n'a pas réussi grâce à son mari, elle a réussi en dépit de son mari"

14/10/16 à 14:50 - Mise à jour à 14:54

Source: Knack

Le choix entre Donald Trump et Hillary Clinton, c'est choisir entre la peste et le choléra ? Récemment élevée au titre de baronne, l'historienne Sophie De Schaepdrijver pense que non. "Si Hillary avait été un homme, on l'aurait considérée comme une des meilleures candidates jamais présentées par le parti démocrate."

Va-t-elle quitter les États-Unis si c'est le fascisant Trump qui l'emporte ? "C'est ce que mon mari et moi nous nous sommes dit lors des présidentielles de 2004. Nous ne voulions pas vivre quatre années encore sous George W. Bush, mais il a été réélu et nous sommes restés." Comme aujourd'hui elle enseigne à l'Université de Kent, Sophie De Schaepdrijver réside temporairement au Royaume-Uni, mais elle vit et travaille aux États-Unis depuis 1995. Ses enfants y ont grandi, elle suit la politique américaine avec beaucoup d'attention et même d'engagement. "En 2008, j'ai fait campagne pour Hillary Clinton", raconte-t-elle. "Je suis fan, mais manifestement une femme qui aspire au pouvoir éveille encore toujours certains sentiments ataviques. Si Hillary avait été un homme, on l'aurait considérée comme une des meilleures candidates jamais présentées par le parti démocrate.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires