Herman Van Rompuy, idole des jeunes en Chine?

09/12/11 à 06:49 - Mise à jour à 06:49

Source: Le Vif

Avant sa nomination au poste de président du Conseil européen, certains disaient d'Herman Van Rompuy que, contrairement à ses rivaux de plus grande envergure, comme Tony Blair, il ne serait pas de ceux "qui font s'arrêter le trafic à Pékin". Deux ans plus tard, l'histoire semble en passe de donner tort aux contempteurs du Belge.

Herman Van Rompuy, idole des jeunes en Chine?

© Reuters

Herman Van Rompuy est en train de devenir une star sur Weibo, le réseau social chinois. Sa page compte plus de 185.000 abonnés, ce qui ferait de lui l'un des politiciens étrangers les plus populaires.

Dans un reportage récent, la chaîne de télévision allemande Westdeutscher Rundfunk (WDR) a donné la parole à l'une des admiratrices chinoises de M. Van Rompuy, qui confie avoir une "obsession" pour lui. "Je consulte chaque jour sa page internet. Mes amis font la même chose. Ceux qui ne lisent pas tous les jours ce qui concerne Herman Van Rompuy n'ont pas droit à la parole entre nous", affirme-t-elle.

Selon WDR, cette popularité s'explique notamment par les poèmes que rédige M. Van Rompuy, qui lui donnent un aspect humain faisant défaut aux dirigeants chinois. Au cabinet de l'intéressé, on se déclare conscient du phénomène. La page Weibo a été inaugurée en mai dernier, à l'occasion d'une visite officielle d'Herman Van Rompuy en Chine, a indiqué son porte-parole à l'agence BELGA. Les messages que publie le président du Conseil sur Twitter - où il est suivi par quelque 30.000 personnes - sont traduits automatiquement et redirigés vers la page chinoise, à l'adresse de ses "followers" locaux, qui sont six fois plus nombreux.

M. Van Rompuy n'est pas le seul étranger à avoir investi le réseau social chinois. Des dizaines de dirigeants, comme le président américain Barack Obama ou la chancelière allemande Angela Merkel, ont créé leur page personnelle. Dernière en date, la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a rapidement attiré plus de 100.000 abonnés.

Les politiciens européens restent toutefois encore bien loin de stars internationales, comme Tom Cruise, qui compte plus de trois millions d'admirateurs, ou des célébrités locales, qui atteignent les dix millions.

Créé en 2009, le site Weibo a en fait connu un succès spectaculaire et compte aujourd'hui plus de 250 millions d'abonnés. Le site a contribué à la liberté d'expression en Chine, même si les contenus sont filtrés. Certains posts contenant des mots sensibles ne sont pas autorisés, et d'autres messages à caractère polémique sont effacés par la censure. Une version internationale sera lancée prochainement.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires