Hamida Djandoubi: le dernier guillotiné

05/07/15 à 17:11 - Mise à jour à 02/09/15 à 13:47

Source: Le Vif/l'express

Ce proxénète d'origine tunisienne fut guillotiné à Marseille en septembre 1977 pour un crime qui suscita beaucoup d'émotion et relança le débat sur la peine capitale. Il fut l'un des dernier condamné à mort dont la sentence fut exécutée en France. Quatre ans plus tard, François Mitterrand décidait de l'abolir.

C'est à cloche-pied qu'il s'est avancé vers la mort. Aux premières lueurs du jour, ce 10 septembre 1977, Hamida Djandoubi, 31 ans, proxénète et assassin, s'est laissé porter jusqu'à l'échafaud. Pour l'agenouiller sous la guillotine, les gardiens ont retiré la prothèse sur laquelle il a pris l'habitude de claudiquer depuis qu'un accident, à l'usine, lui a arraché une jambe. Dans la cour de la prison marseillaise des Baumettes, il a demandé une cigarette. Avant la fin, il en a voulu une seconde - une Gitane, son tabac préféré. Il a fumé lentement, en silence. Plus tard, ses avocats diront qu'il aurait aimé tirer encore quelques bouffées, mais qu'elles lui ont été refusées : "Ah non ! Cela suffit, nous avons été assez conciliants jusqu'à présent !" aurait lancé le fonctionnaire de police chargé de l'exécution. Alors, le détenu a posé sa tête sur le billot. La lame est tombée à 4 h 40.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires