Haïti: la population révoltée contre le résultat officiel des élections

08/12/10 à 07:46 - Mise à jour à 07:46

Source: Le Vif

Les autorités haïtiennes ont annoncé mardi soir le nom des deux candidats ayant atteint le second tour des élections présidentielles du 28 novembre dernier. Le candidat populaire, pourtant qualifié selon le Conseil national des élections, arrive en troisième position, ce qui révolte la population.

Haïti: la population révoltée contre le résultat officiel des élections

© Reuters

Des manifestations ont éclaté dans plusieurs villes d'Haïti mardi soir peu après la lecture des résultats du premier tour de la présidentielle, et des tirs ont été entendus dans la banlieue de Port-au-Prince, selon plusieurs sources. Les radios haïtiennes ont rapporté des manifestations dans plusieurs villes du pays. Dans certains quartiers de la capitale, des barricades de pneus ont été dressées sur certaines artères, a constaté un journaliste de l'AFP, qui a aussi entendu des coups de feu à Pétion-Ville, la banlieue chic de la capitale haïtienne.

L'ex-Première Dame Mirlande Manigat, qui a obtenu 31% des voix, et le candidat du pouvoir Jude Célestin, qui a réuni 22% des suffrages, accèdent au second tour de l'élection présidentielle, selon les résultats annoncés dans la soirée par le Conseil électoral. En revanche, le chanteur populaire Michel Martelly arrive juste derrière Jude Célestin en troisième position. Il est le grand perdant du premier tour qui s'était tenu le 28 novembre.

"On a coulé notre candidat", a réagi un homme interrogé par l'AFP à Pétion-Ville, tandis qu'un autre passant assurait: "nous allons bloquer le pays".

Les Etats-Unis se sont dits "préoccupés" mardi soir par les résultats "incohérents" de l'élection présidentielle haïtienne mais appelé la population au calme et offert d'examiner toute fraude éventuelle, selon un communiqué de l'ambassade américaine à Port-au-Prince. "Comme d'autres, le gouvernement des Etats-Unis est préoccupé par l'annonce des résultats préliminaires des élections du 28 novembre par le Conseil électoral provisoire, qui sont incohérents par rapport aux résultats publiés par le Conseil national d'observation des élections", a fait savoir l'ambassade.

Le Conseil national des élections avait en effet nettement relégué lundi le candidat du pouvoir à la troisième place, derrière Mme Manigat et M. Martelly, sur la base du dépouillement des résultats d'environ 15% des bureaux de vote.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires