Guerre des ondes à Kiev

03/02/14 à 06:43 - Mise à jour à 06:43

Source: Le Vif

Les contestataires ukrainiens tentaient dimanche d'expliquer leur cause aux unités antiémeute protégeant des bâtiments officiels en diffusant en pleine rue des journaux télévisés, mais les policiers les ont rendus inaudibles en diffusant des chants militaires soviétiques.

Guerre des ondes à Kiev

© Image Globe

Les opposants ont installé un grand drap blanc sur deux piquets face aux barrières érigées par les policiers devant des bâtiments du gouvernement, pour y transmettre, 24 heures sur 24, à l'aide d'un projecteur, les journaux télévisés des chaînes qui leur donnent la parole. Mais les policiers, disposant d'une sonorisation plus puissante, ont riposté rapidement en diffusant des vieux tubes soviétiques et des chants militaires. "Nous avons un bon son, mais celui des 'Berkout' (unités antiémeute) est plus fort", a expliqué à l'AFP un manifestant masqué, qui s'est présenté comme Vadim, évitant de donner son nom de famille.

Même si seulement quelques policiers changent leur perception des manifestants ce sera une victoire, a-t-il estimé en substance. Mais selon son camarade Igor les policiers sont imperméables à leur action. "Ils ne s'intéressent pas aux nouvelles, ils ont d'autres opinions, ils sont persuadés que nous sommes des méchants, des ennemis", a-t-il dit. Les policiers, interrogés par l'AFP, se sont refusés à toute déclaration.

En savoir plus sur:

Nos partenaires