Grève du sexe au Japon

07/02/14 à 11:20 - Mise à jour à 11:20

Source: Le Vif

Un groupe de Japonaises menace de priver de sexe quiconque votera pour le candidat au poste de gouverneur de Tokyo, Yoichi Masuzoe.

Grève du sexe au Japon

© Thinkstock

Le mouvement baptisé "No Masuzoe campaign" fait suite à la révélation, la semaine dernière, des propos misogynes prêtés au candidat par le blog de l'un de ses opposants. L'ancien ministre de la Santé et du Travail aurait affirmé, il y a quelques années, que les femmes n'avaient pas leur place dans la politique du pays en raison de leur comportement étrange pendant leurs règles.

En dehors de la grève du sexe, le mouvement a également lancé une pétition et placardé des affiches pour appeler au boycott du candidat.

L'élection aura lieu ce dimanche et fait suite à la démission du précédent gouverneur, Naoki Inose, impliqué dans un scandale de corruption en décembre dernier. Des résultats devrait notamment dépendre l'avenir nucléaire du pays.

Nos partenaires