Grèce: Tsipras verra lundi les dirigeants des créanciers avant le sommet

21/06/15 à 20:31 - Mise à jour à 20:31

Source: Belga

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras rencontrera lundi les dirigeants des institutions créancières de la Grèce (UE, BCE, FMI) avant le sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement européens à Bruxelles, a indiqué dimanche soir une source gouvernementale grecque.

Grèce: Tsipras verra lundi les dirigeants des créanciers avant le sommet

Alexis Tsipras © Reuters

Après une rencontre avec le président du Conseil de l'Europe Donald Tusk, M. Tsipras participera à une réunion convoquée par celui-ci, en compagnie du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, de la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, du président de la BCE Mario Draghi, et du chef de l'Eurogroupe (ministre des Finances de la zone euro) Jeroen Dijsselbloem, a-t-on appris de même source.

M. Tsipras, qui a toujours prôné une solution du problème grec au niveau politique, a déjà multiplié les contacts personnels ce weekend en amont de cette journée de lundi cruciale pour son pays.

Il s'agit en effet de trouver un accord financier qui permette le versement par les institutions créancières de 7,2 milliards d'euros sans lesquels la Grèce risque de connaître un défaut de paiement au FMI, aux conséquences imprévisibles.

Il s'est ainsi entretenu au téléphone avec la chancelière allemande Angela Merkel, le président français François Hollande et, déjà, M. Juncker.

Nouvelle réunion d'urgence à la BCE

Par ailleurs, le conseil des gouverneurs de la BCE doit tenir une nouvelle conférence exceptionnelle lundi pour discuter d'un possible relèvement des financements d'urgence (ELA) aux banques grecques, ont déclaré à l'AFP plusieurs sources proches des discussions.

Cette conférence, organisée par téléphone à la demande de la Banque de Grèce, "doit avoir lieu demain", a confirmé une source proche du dossier. Une autre source européenne a précisé qu'elle se tiendra à 10H30. La Banque centrale européenne (BCE) avait déjà relevé vendredi, pour la deuxième fois en l'espace d'une semaine, le plafond des fonds ELA, pour un montant qui reste encore non confirmé.

La presse européenne a estimé le relèvement entre 1,8 et 3 milliards d'euros, ce qui porterait le plafond des fonds d'urgences autour de 86 et 88 milliards. Ces fonds constituent la dernière réserve d'oxygène des banques hellènes.

"Il y a des retraits de cash auxquels il faut faire face. (...) La situation est difficile, c'est évidemment tendu", a précisé une troisième source européenne.

Les retraits bancaires se sont accélérés ces derniers jours en Grèce: la presse nationale estime qu'entre 4 et 6 milliards d'euros ont été récupérés dans la semaine. Une nette accélération d'une tendance déjà largement à l'oeuvre: 30 milliards sont déjà partis entre début décembre et fin avril, selon les chiffres officiels de la Banque de Grèce.

La perspective d'un défaut de la Grèce fin juin et d'un contrôle des capitaux pousse les Grecs à retirer leurs avoirs du système bancaire.

Les négociations entre Athènes et ses créanciers autour d'un accord "réformes contre argent frais" sont dans l'impasse depuis maintenant cinq mois, et entrent désormais dans une phase critique.

Après un nouvel échec des discussions jeudi soir, un sommet exceptionnel des chefs d'Etat et de gouvernement des 19 pays de la zone euro consacré à la Grèce doit avoir lieu lundi soir à Bruxelles.

En savoir plus sur:

Nos partenaires