Grèce: Tsipras laisse sa place à... la présidente de la Cour suprême

27/08/15 à 17:41 - Mise à jour à 17:41

Source: Belga

La présidente de la Cour suprême Vassiliki Thanou a été nommée Premier ministre par intérim jusqu'aux élections anticipées, prévues pour septembre, ont annoncé jeudi dans un communiqué les services du Président de la République grecque, Prokopis Pavlopoulos.

Grèce: Tsipras laisse sa place à... la présidente de la Cour suprême

© REUTERS

"La prestation de serment de la Première ministre aura lieu jeudi à 17H00 GMT" tandis que le nouveau gouvernement par intérim sera nommé vendredi, est-il écrit dans ce communiqué.

Vassiliki Thanou, première femme à occuper le poste du Premier ministre en Grèce, doit assurer ses fonctions jusqu'à la date du déroulement des élections, prévues a priori pour le 20 ou le 27 septembre, selon les médias.

Agée de 65 ans, Vassiliki Thanou avait été la première femme présidente de l'union des magistrats et des procureurs avant de devenir présidente de la Cour suprême.

L'annonce de la Présidence intervient une semaine après la démission du Premier ministre Alexis Tsipras, qui a quitté son poste en espérant consolider sa majorité au Parlement. Il a pris cette décision après la scission de son parti de gauche radicale Syriza, sur fond de nouvel accord conclu entre la Grèce et l'Union européenne sur un nouveau prêt à ce pays endetté, en contrepartie d'une poursuite de l'austérité.

Après l'échec des partis d'opposition dans leurs tentatives de former un gouvernement de coalition ces derniers jours, le président a décidé de nommer un gouvernement par intérim pour organiser des élections, comme le prévoit la Constitution.

Alexis Tsipras a exclu mercredi de former un gouvernement d'unité nationale avec les partis de droite ou de gauche s'il n'obtient pas la majorité absolue, dans un entretien, le premier depuis sa démission la semaine dernière, avec la chaîne de télévision Alpha.

"Je ne vais pas devenir un Premier ministre qui coopère avec la Nouvelle Démocratie (droite)", le Pasok (socialistes) ou To Potami (centre gauche), a-t-il souligné, appelant les Grecs à donner la majorité absolue à son parti.

En savoir plus sur:

Nos partenaires