Gilles de Kerkhove : "Le flot des Européens qui partent combattre en Syrie nous inquiète"

14/02/13 à 10:02 - Mise à jour à 10:02

Source: Le Vif

Dans une interview exclusive au Vif/L'Express, le coordinateur de l'Union européenne pour la lutte contre le terrorisme, le Belge Gilles de Kerchove, met en garde contre le phénomène des militants européens qui rejoignent le Front Al-Nusra, groupe islamiste à la pointe du combat contre le régime de Bachar al-Assad.

Gilles de Kerkhove : "Le flot des Européens qui partent combattre en Syrie nous inquiète"

© Frédéric Pauwels/Huma

Gilles de Kerchove est le coordinateur de l'Union européenne pour la lutte contre le terrorisme depuis 2007. Un de ses principaux sujets de préoccupation aujourd'hui est la tendance de certains jeunes Européens à aller combattre en Syrie contre le régime de Bachar al-Assad. "Nous observons pour le moment un flot d'Européens qui partent en Syrie pour rejoindre le Front Al-Nusra, explique Gilles de Kerchove dans une interview exclusive au Vif/L'Express. Un phénomène préoccupant parce que certains y perdent la vie et d'autres en reviennent mieux entraînés et davantage endoctrinés. En Syrie, plus la situation dure, plus l'opposition radicale risque de se renforcer", note encore le "Monsieur antiterrorisme" européen.

Le Front Al-Nusra est un groupe islamiste radical affilié à Al Qaeda qui est en première ligne dans le combats contre l'armée syrienne. Les Etats-Unis l'ont inscrit sur la liste des organisations terroristes étrangères le 11 décembre 2012. Selon L'Express, les services de renseignements hexagonaux ont recensé environ 80 départs de militants islamistes depuis la France pour aller combattre le régime syrien.

Dans son interview au Vif/L'Express, Gilles de Kerchove réfute aussi le procès fait à l'Union européenne au Mali. "Dire que l'Union européenne est absente est totalement infondé", assure-t-il. "La spécificité de l'UE est d'être capable de déployer la gamme la plus vaste des mesures politiques, depuis la prévention de la radicalisation jusqu'à la restructuration complète de l'armée malienne. (...) L'UE a apporté une contribution très significative à son gouvernement et à sa population". L'aide européenne au Mali va donc s'intensifier dans les semaines à venir et elle passera notamment par la fourniture de...dromadaires à la garde nationale chargée du contrôle des frontières.

Lire l'intégralité de l'interview de Gilles de Kerchove dans Le Vif/L'Express de cette semaine.

Nos partenaires