Gaza : une victime sur trois est une femme ou un enfant

14/07/14 à 12:18 - Mise à jour à 12:18

Source: Le Vif

Trente pour cent des 172 Palestiniens qui ont perdu la vie ces sept derniers jours et nuits dans la bande de Gaza sont des femmes et des enfants, selon l'agence de presse allemande (DPA). Cette dernière s'est basée sur une liste des victimes fournie par le ministère de la Santé à Gaza.

Gaza : une victime sur trois est une femme ou un enfant

© Image Globe

Au total des sept journées d'offensives contre Gaza, ce sont 29 femmes qui ont péri, dont sept étaient âgées de moins de 18 ans. On retrouve également parmi les victimes 24 hommes de moins de 18 ans. Environ la moitié sont de jeunes garçons âgés de dix ans ou moins, le plus jeune est un bébé âgé de 18 mois.

Il n'est pas immédiatement possible de vérifier combien de civils se trouvent parmi les 119 hommes tués. Deux d'entre eux étaient âgés de 75 et 80 ans.

Le nombre de morts a dépassé celui de la dernière offensive de huit jours d'Israël, en novembre 2012 lors de laquelle, selon le groupe défendant les droits de l'Homme B'Stelem, 167 Palestiniens ont été tués.

Un Palestinien aurait également été tué par l'armée israélienne dans des heurts lundi matin au sud de Hébron, en Cisjordanie, selon sa famille, annonce lundi l'agence AFP. La victime, Mounir Ahmed Badarin, était âgée d'une vingtaine d'années, selon ses proches.

Selon ces derniers, le jeune homme a été atteint par des tirs lors d'affrontements à Al-Samoua et est décédé plus tard à l'hôpital.

La Ligue arabe exhorte la communauté internationale à protéger les Palestiniens de Gaza

Lors de cette rencontre d'urgence au Caire, les ministres se sont fixés pour but de "définir une position arabe commune" alors que les violences ne faiblissent pas dans l'enclave palestinienne où l'Etat hébreu poursuit ses frappes en riposte à des salves de roquettes palestiniennes.

Dans un texte préliminaire, qui sera soumis aux ministres, la Ligue arabe réclame ainsi "des actions rapides pour faire cesser immédiatement l'agression israélienne à Gaza et pour protéger les Palestiniens".

"Il n'est plus possible de rester silencieux face aux raids (israéliens) sur Gaza", affirme encore le texte, "la communauté internationale doit intervenir par le biais de ses institutions légales et humanitaires pour protéger le peuple palestinien".

En savoir plus sur:

Nos partenaires