Gaza: nouveaux raids israéliens avant une trêve

15/07/14 à 07:06 - Mise à jour à 07:06

Source: Le Vif

Le cabinet de sécurité israélien, présidé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, a accepté mardi matin la proposition de trêve pour Gaza présentée par l'Egypte, selon les médias israéliens. L'aviation israélienne a mené depuis lundi minuit 25 nouveaux raids sur la bande de Gaza ayant fait deux morts parmi les civils palestiniens. Les raids aériens israéliens dans la bande de Gaza ont fait 186 morts et 1.287 blessés en sept jours. cela dépasse celui enregistré lors de l'offensive de novembre 2012.

Gaza: nouveaux raids israéliens avant une trêve

© BELGA

"Ces raids ont visé des objectifs terroristes", a affirmé mardi une porte-parole militaire israélienne. Selon elle, deux roquettes tirées de la bande de Gaza sont tombées dans le sud d'Israël, sans faire ni victime ni dégât. Une femme et un vieillard ont été tués par deux de ces raids aériens dans le sud de la bande de Gaza, a indiqué le porte-parole des services de secours Achraf al-Qoudra. La femme a été tuée et un homme a été blessé dans un raid sur Rafah près de la frontière avec l'Egypte. Le vieillard a péri à Khan Younès, a-t-on ajouté de même source.

Selon la radio, le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, et la majorité de son cabinet sont favorables à la proposition de trève faite par l'Egypte. Mais le Hamas palestinien, qui contrôle la bande de Gaza, a rejeté tout cessez-le-feu qui n'inclurait pas un accord complet sur le conflit l'opposant à Israël, a déclaré un porte-parole du mouvement islamiste, Fawzi Barhoum. Le Hamas exige l'arrêt des bombardements, la fin du blocus de Gaza en place depuis 2006, l'ouverture du poste-frontalier de Rafah avec l'Egypte et la libération des prisonniers arrêtés de nouveau après avoir été relâchés dans le cadre d'un accord d'échange contre un soldat israélien en 2011.

186 morts en 7 jours d'offensive israélienne

Lundi, au moins douze Palestiniens dont deux enfants ont péri dans des frappes et deux autres personnes ont succombé à des blessures subies dimanche. Ce conflit est plus meurtrier que l'offensive de novembre 2012, qui visait déjà à faire cesser les tirs de roquettes de Gaza: 177 Palestiniens et six Israéliens avaient péri en une semaine. Le Centre palestinien pour les droits de l'Homme (PCHR), basé à Gaza, a annoncé dimanche que plus des trois-quarts des victimes étaient des civils. L'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a pour sa part souligné la forte proportion de mineurs parmi ces victimes. "Toutes les indications montrent, et je trouve cela particulièrement dramatique, que les femmes et les enfants représentent un nombre assez considérable des victimes des frappes actuelles. Actuellement, plus d'un quart des morts sont des enfants", a déclaré lundi le commissaire général de l'UNRWA, Pierre Krahenbuhl. Depuis le début mardi de l'opération israélienne, quatre Israéliens ont été grièvement blessés par des tirs de roquettes, mais aucun n'a été tué.

En savoir plus sur:

Nos partenaires