Gaza : le Hamas rejette toute trêve sans arrêt des frappes et levée du blocus

30/07/14 à 06:56 - Mise à jour à 06:56

Source: Le Vif

Le Hamas rejettera tout cessez-le-feu sans arrêt de la campagne militaire israélienne et levée du blocus de la bande de Gaza, a prévenu mardi le chef de sa branche militaire, rappelant la position du Hamas depuis le début du conflit.

Gaza : le Hamas rejette toute trêve sans arrêt des frappes et levée du blocus

© Image Globe

Le mouvement islamiste palestinien n'acceptera aucun "cessez-le-feu sans l'arrêt de l'agression et la levée du siège", selon une rarissime déclaration de Mohammed Deïf, le N.1 des Brigades Ezzedine al-Qassam.

Lue sur la radio et la télévision du Hamas, avec la photo du logo de l'organisation armée en fond, cette déclaration réitère la position des dirigeants du mouvement islamiste depuis le début de la guerre avec Israël le 8 juillet.

Elle a été prononcée avant un important déplacement au Caire, annoncé par l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), d'une délégation conjointe des principaux mouvements politiques palestiniens, dont le Hamas. Les responsables palestiniens doivent y rencontrer les dirigeants égyptiens, habituels intermédiaires dans les négociations entre Israéliens et Palestiniens.

Le secrétaire général de l'OLP Yasser Abed Rabbo avait assuré mardi après-midi que le Hamas et ses alliés du Jihad islamique étaient "prêts à une trêve humanitaire de 24 heures". Mais le Hamas réclame toujours l'arrêt de l'opération militaire israélienne en cours et la levée du blocus de Gaza mis en place par Israël en 2006.

Plus de 1.200 Palestiniens tués depuis le début du conflit

Plus de 100 corps ont été amenés mardi dans les différentes morgues de Gaza, tandis que 15 Palestiniens étaient tués dans la soirée par des bombardements israéliens, portant à plus de 1.200 le nombre de Palestiniens tués en 22 jours de conflit, selon les secours palestiniens.

Un premier bilan communiqué plus tôt mardi soir par le chef des services de secours Ashraf al-Quoudra avait fait état d'au moins dix morts palestiniens consécutifs à des bombardements ayant visé le camp de réfugiés de Jabalia (nord).

Les frappes de l'artillerie israélienne s'y sont intensifiées, tandis que deux Palestiniens trouvaient la mort dans la région de Rafah (sud).
Deux Palestiniens hospitalisés à Jérusalem ont succombé mardi à leurs blessures, selon le personnel de l'hôpital Saint-Joseph.

Par ailleurs, l'armée a annoncé avoir tué mardi cinq combattants palestiniens dans un tunnel à l'intérieur de la bande de Gaza.
Plus de 7.000 Palestiniens ont en outre été blessés.

Israël a aussi enregistré de lourdes pertes lundi, avec la mort de 10 soldats. Depuis le début de l'opération, Israël a perdu 53 soldats, le bilan le plus lourd depuis la guerre contre le Hezbollah libanais en 2006. Trois civils ont été tués en Israël depuis le début de la confrontation.

En savoir plus sur:

Nos partenaires