Gaza : le Hamas refuse un cessez-le-feu avant la levée du blocus israélien

24/07/14 à 06:47 - Mise à jour à 06:47

Source: Le Vif

Le chef du Hamas, Khaled Mechaal, a annoncé mercredi son rejet d'un cessez-le-feu avec Israël dans la bande de Gaza avant une levée du blocus imposé depuis des années à l'enclave palestinienne.

Gaza : le Hamas refuse un cessez-le-feu avant la levée du blocus israélien

© EPA

"Nous rejetons aujourd'hui et nous rejetterons à l'avenir" la proposition d'un cessez-le-feu préalable à des négociations sur les revendications du Hamas, dont la levée du blocus, a déclaré M. Mechaal lors d'une conférence de presse à Doha, au Qatar.

Plus de 89 Palestiniens ont été tués mercredi et dans la nuit, au 16e jour de l'offensive militaire israélienne contre Gaza, portant à au moins 718 le bilan total des victimes palestiniennes, dont une majorité de civils, selon les services de secours locaux. Dans l'autre camp, 34 Israéliens sont morts depuis le début du conflit le 8 juillet: 32 soldats tués en majorité dans les combats à Gaza et deux civils morts dans la chute d'obus en Israël tirés depuis Gaza, selon l'armée. Un travailleur thaïlandais a aussi péri dans un tir d'obus palestinien.

718 Palestiniens tués en 16 jours d'offensive israélienne A Gaza, le porte-parole des services d'urgence locaux Achraf al-Qodra a fait état pour la journée de mercredi de 66 personnes tuées et de 21 personnes tuées aux premières heures de la journée de jeudi dans des frappes israéliennes et de deux ayant succombé à leurs blessures, selon un bilan qui ne cesse de grimper. Plusieurs enfants figurent parmi les victimes des raids aériens et les bombardements d'artillerie qui ont visé plusieurs secteurs de l'enclave palestinienne, a-t-il ajouté. Six Palestiniens, dont deux enfants d'une même famille, ont été tués jeudi matin, dans un bombardement à l'ouest de Khan Younes, dans le sud de la bande de Gaza, ont indiqué les services de secours palestiniens. "Six membres de la famille al-Aftal, dont une fillette de cinq ans et un garçon de trois ans ont été tués", a indiqué Achraf al-Qoudra, le porte-parole des secours à Gaza.

Ce bilan est difficile à vérifier compte-tenu du chaos régnant à Gaza, de l'impossibilité d'évacuer les victimes et du manque de coordination entre les services de secours, alors que des cadavres continuent d'être retirés tous les jours des décombres des habitations détruites, selon les secouristes. Selon l'ONU, la majorité des victimes palestiniennes sont des civils.

En savoir plus sur:

Nos partenaires