Gaza: Israël veut intensifier les opérations

18/11/12 à 11:54 - Mise à jour à 11:54

Source: Le Vif

L'armée israélienne est prête à "intensifier significativement" son opération militaire contre les groupes armés palestiniens à Gaza, a déclaré dimanche le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Gaza: Israël veut intensifier les opérations

© Reuters

"L'armée est prête à intensifier significativement l'opération. Les soldats sont parés à toute éventualité", a affirmé M. Netanyahu au début du conseil des ministres hebdomadaire.

La police a par ailleurs fait savoir que deux roquettes tirées depuis Gaza avaient été interceptées au-dessus de Tel Aviv. Une batterie

antimissile "Iron Dome" a intercepté deux roquettes tirées depuis Gaza dimanche au-dessus de Tel Aviv.

Peu auparavant, les sirènes d'alerte aérienne avaient retenti pour la quatrième journée consécutive à Tel Aviv, provoquant un début de

panique. Au même moment, à Gaza, la branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a annoncé avoir tiré sur Tel Aviv une roquette Fajr 5.

De son côté, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé dimanche un appel urgent à la communauté internationale et régionale pour rassembler 10 millions de dollars (7,8 millions d'euros) afin d'assurer la fourniture, ces trois prochains mois, de médicaments et matériel médical à Gaza, où la plupart des stocks de médicaments essentiels sont déjà épuisés.

A Gaza, "un grand nombre des blessés ont été admis dans les hôpitaux avec des brûlures graves, des blessures causées par l'effondrement des bâtiments et des traumatismes crâniens", déplore l'OMS.

Les stocks de 192 médicaments (40% de la liste des médicaments essentiels) et de 586 fournitures médicales à usage unique (65% de la liste essentielle) étaient ainsi déjà "à zéro", précise l'OMS, qui rapporte que les opérations de chirurgie non urgentes sont reportées en raison du manque de produits utilisés pour les anesthésies.

La possibilité d'une trève ?

Quelques heures plus tôt, un haut responsable palestinien à Gaza déclarait une trêve entre les groupes armés de Gaza et Israël possible "aujourd'hui ou demain".

"Il y a des discussions sérieuses en vue de parvenir à une trêve, et des arrangements pourraient être trouvés aujourd'hui ou demain", a déclaré ce responsable, qui s'exprimait souscouvert de l'anonymat.

Ces déclarations ont été confirmées par une source égyptienne qui a déclaré que "depuis l'aube, l'Egypte a continué les réunions et les contacts intensifs avec toutes les parties pour parvenir à une trêve aussi vite que possible".

"Nous sommes parvenus à des arrangements importants mais nous avons encore un peu de chemin à faire afin de parvenir à un accord de trêve qui vise à assurer la sécurité et la stabilité et (...) faire en sorte que cela ne se reproduise plus", a ajouté cette source.

Une source proche des négociations a par ailleurs déclaré à l'AFP que plusieurs réunions s'étaient tenues au Caire entre les factions palestiniennes, avec le chef du Hamas Khaled Mechaal et le chef du Jihad islamique Ramadan Challah.

"Les organisations veulent que le siège de Gaza soit complètement levé et mettre fin à l'agression israélienne. En échange, toutes les attaques contre Israël cesseront", a déclaré cette source.

Le président égyptien Mohamed Morsi avait évoqué samedi soir des contacts avec les deux camps et "quelques indications sur la possibilité d'un cessez-le-feu bientôt", lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

La possibilité d'un cessez-le-feu n'a cependant pas été confirmée de sources israéliennes.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires