Renaud Duquesne
Renaud Duquesne
Avocat à Marche-en-Famenne
Opinion

15/11/15 à 13:52 - Mise à jour à 13:56

Gardons notre raison face à l'horreur des attentats à Paris

Je suis comme vous tous effondré par ces actes barbares commis à Paris.

Gardons notre raison face à l'horreur des attentats à Paris

© AFP

Nos pensées vont vers les victimes, leurs proches, leurs amis et tous ceux qui souffrent en France. Le temps est au deuil. À l'unité de tous. Le temps de l'action devra intégrer la nécessité de protéger nos concitoyens efficacement dans le respect de nos libertés et de combattre durablement et avec pertinence ces ennemis de la liberté. Cela nous concerne tous sans distinction.

Il faut garder raison et réflexion. Ces terroristes veulent instiller la peur et opposer les communautés. Ils veulent diviser et créer des tensions qui leurs seront profitables entre les diversités qui sont nos richesses. Ils veulent instaurer chez nous un climat de guerre civile et de rejet d'une communauté.

Ce n'est pas la couleur de la peau, de la race, ni la religion qui détermine nos ennemis. Mais bien le fanatisme, la bêtise, l'ignorance, la perversion et la manipulation qui n'a pas de couleur et qui n'est pas l'apanage d'une communauté dans son ensemble. Elle est un être invisible, abstrait qui menace partout et tous sans distinction.

La communauté musulmane est doublement blessée d'une part par l'horreur des actes posés et d'autre part par le doigt accusateur pointé par certains en leur direction comme si elle cautionnait les actes barbares posés. Mais elle doit être unie, sans complaisance et condamner sans réserve les attentats. Elle doit participer à l'éducation et à la pédagogie de celles et ceux qui pourraient être tentés par la guerre sainte qui porte bien mal son nom. Elle doit être associé à la lutte contre le radicalisme et permettre par le contrôle et l'inspiration que l'enseignement de la religion islamique soit celui d'un islam éclairé, porteur de valeurs et d'humanité. Il l'est par essence mais ces fous de dieux brouillent son image.

Partager

La communauté musulmane est doublement blessée d'une part par l'horreur des actes posés et d'autre part par le doigt accusateur pointé par certains en leur direction comme si elle cautionnait les actes barbares posés.

Mais nous nous ne devons pas aussi tomber dans le piège de la peur et de la terreur. Nous devons pratiquer la politique de la main tendue et de l'écoute avec la communauté musulmane. Ne pas avoir peur mais discuter et parler. Faire le tri. Si nous ne le faisons pas nous donnerons raisons à ces barbares. Nous tomberons dans le piège qui nous est tendu. Le chaos guettera.

Non, non. Je n'en veut pas. Je vous adjure : L'homme est un et universel. Je veux croire en humanité indifférenciée exempte de couleurs et de religiosité.

L'homme est capable du pire comme du meilleur. Voilà le choix qui nous est offert. C'est à nous, à vous de poser le bon choix. Faite le choix de l'espérance et d'un avenir partagé.

Nos partenaires