Fusillade à Washington: 13 morts, dont Aaron Alexis, le tireur

17/09/13 à 07:06 - Mise à jour à 07:06

Source: Le Vif

Le tireur responsable de la fusillade qui a fait au moins douze morts lundi matin dans les bureaux de l'US Navy à Washington, et a ensuite été abattu par la police, s'appelait Aaron Alexis, a-t-on appris auprès du FBI.

Fusillade à Washington: 13 morts, dont Aaron Alexis, le tireur

© Reuters

Aaron Alexis, qui a servi dans la Marine de 2007 à 2011, travaillait pour The Experts, "une société sous-traitante de HP (Hewlett-Packard) Enterprise Services, chargée de mettre à jour" l'intranet de l'US Navy et des Marines, a expliqué Michael Thacker, porte-parole d'HP, dans un e-mail.

La société, basée en Californie, a dit être "profondément attristée" par la fusillade qui s'est produite lundi dans un immeuble de bureaux de la Marine américaine et dans laquelle 13 personnes, dont Aaron Alexis, ont été tuées.

"HP coopère pleinement avec les forces de l'ordre", a souligné M. Thacker.

Lors de ses quatre années sous les drapeaux, Aaron Alexis a eu une "série d'incidents liés à son comportement", a confié à l'AFP un responsable militaire sous couvert d'anonymat.

Drapeaux en berne jusqu'à vendredi

Le président Barack Obama a donné l'ordre de mettre les drapeaux américains en berne jusqu'à vendredi soir en signe de respect pour les victimes, a annoncé lundi la Maison Blanche.

"En témoignage de respect pour les victimes des actes de violence insensés perpétrés (lundi) à Washington (...) j'ordonne que le drapeau américain soit mis en berne sur la Maison Blanche et sur tous les bâtiments et terrains publics", a précisé M. Obama dans un décret diffusé au soir de cette fusillade qui a fait 12 morts outre le tireur présumé.

Le décret, qui indique que cette mise en berne se poursuivra jusqu'à vendredi au crépuscule, concerne aussi les pavillons des bâtiments de la Marine et les drapeaux des postes diplomatiques et bases militaires américains dans le monde entier. Dans la foulée, le drapeau américain flottant sur le fronton nord de la Maison Blanche a été abaissé, ont constaté des journalistes de l'AFP.

La présidence a en outre annoncé le report, "par respect pour les victimes et leurs familles", d'une soirée musicale prévue lundi soir, à laquelle devait assister M. Obama à la Maison Blanche. Des artistes d'origine hispanique devaient s'y produire, dont Gloria Estefan et Ricky Martin.

En savoir plus sur:

Nos partenaires