Fusillade à Tucson : Obama salue les victimes

13/01/11 à 08:13 - Mise à jour à 08:13

Source: Le Vif

Le président américain Barack Obama a rendu mercredi un poignant hommage aux victimes de la fusillade en Arizona, notamment à la fillette de 9 ans fauchée par le drame, érigée en exemple d'une Amérique qu'il veut plus unie et où le débat public devrait être "plus mesuré".

Fusillade à Tucson : Obama salue les victimes

© EPA

Devant 27.000 personnes réunies dans l'antenne de l'université de l'Arizona à Tucson et dans un stade voisin, M. Obama a tenté d'apaiser la polémique sur la violence du débat politique au Etats-Unis, qui fait rage depuis le drame. "Seul un discours public plus mesuré et honnête peut nous aider à faire face à nos difficultés, en tant que pays, d'une façon qui rendra (les victimes) fières", a-t-il déclaré, "le coeur brisé" par le sort des six morts et des quatorze blessés de la fusillade de samedi à Tucson.

Visiblement ému, il a régulièrement cité comme exemple la petite Christina-Taylor Green, décédée à 9 ans sous les balles du tireur, affirmant qu'elle devait être un modèle pour l'Amérique.

L'émotion fut vive également lorsque Obama a annoncé à la salle que Gabrielle Giffords, l'élue démocrate gravement blessée à la tête dans la fusillade, avait "ouvert les yeux pour la première fois" mercredi.

Le président Obama a été précédé sur scène par Daniel Hernandez, le jeune stagiaire qui s'était précipité sur l'élue après la fusillade pour lui prodiguer les premiers soins.

M. Obama était accompagné de son épouse Michelle, très émue pendant la cérémonie, et de deux de ses ministres.

Tous les juges fédéraux de l'Arizona se récusent

La totalité des juges fédéraux de l'Etat de l'Arizona se sont récusés et ne prendront pas en charge la procédure ouverte contre Jared Loughner. "Etant donné ce qui s'est passé le 8 janvier à Tucson et le début de la procédure judiciaire correspondante, l'impartialité des juges fédéraux de l'Arizona peut raisonnablement être mise en doute", écrit la juge fédérale Roslyn Silver, dans un court jugement.

Parmi les personnes qui ont trouvé la mort dans la fusillade figurait le juge fédéral John Roll, 63 ans, nommé par George W. Bush dans l'Arizona.

Les mobiles du tireur restaient inconnus mercredi. Sa principale cible semble cependant avoir été la représentante démocrate Gabrielle Giffords. "Aucun juge fédéral de l'Arizona n'est qualifié pour présider les procédures judiciaires à venir", poursuit la présidente du tribunal.

Le président de la cour d'appel fédérale doit maintenant nommer un juge extérieur à l'Arizona pour prendre en charge le dossier.

La récusation de l'ensemble des juges fédéraux de l'Arizona avait été réclamée par l'avocate de Jared Loughner, Judy Clarke, qui a notamment défendu le Français Zacarias Moussaoui.

Le tireur avait été arrêté 3 heures plus tôt

L'auteur de la fusillade avait été arrêté moins de trois heures plus tôt pour avoir brûlé un feu rouge, ont révélé les autorités locales.

Jared Loughner, inculpé de meurtres et de tentatives de meurtres a été arrêté à 07H30 locales par un agent qui a contrôlé son permis de conduire puis l'a laissé partir après un "avertissement verbal". La vérification de son nom et de sa plaque d'immatriculation "n'a révélé aucun mandat de recherche concernant l'individu ni son véhicule", selon un communiqué des autorités.

L'homme, âgé de 22 ans et dépeint par les médias américains comme un jeune instable et en rupture sociale, a ensuite ouvert le feu peu après 10H00 contre une réunion organisée par la représentante démocrate Gabrielle Giffords dans la ville de Tucson, tuant six personnes et blessant l'élue d'une balle dans la tête. Il a été arrêté sur le champ par des passants qui l'ont remis à la police.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires