Fusillade à l'université UCLA: la police confirme un meurtre suivi d'un suicide

01/06/16 à 19:46 - Mise à jour à 22:20

Source: Belga

Un homme en a abattu un autre avant de se suicider mercredi sur le campus de la célèbre université UCLA de Los Angeles (ouest des Etats-Unis), qui restait bouclée pendant que la police s'assurait qu'il n'y avait pas d'autre victime ou tireur.

Fusillade à l'université UCLA: la police confirme un meurtre suivi d'un suicide

Le campus de l'université UCLA (archives) © REUTERS

"Vers 10H00 ce matin un homicide et un suicide ont eu lieu dans le bâtiment de l'ingénierie", a indiqué le chef de la police de Los Angeles (LAPD) Charlie Beck. "La situation semble entièrement sous contrôle. Nous pensons qu'il n'y a pas d'autre suspect ni d'autre menace sur le campus d'UCLA" qui accueille environ 43.000 étudiants, a-t-il ajouté.

L'incident a été signalé par de multiples appels d'urgence. Deux hommes ont alors été localisés "souffrant de blessures par balle", selon le LAPD. Mais des équipes d'intervention de la police continuaient d'examiner minutieusement le bâtiment d'ingénierie Boelter Hall pour voir s'il n'y avait pas d'autre victime ou tireur actif dans la zone.

Une école élémentaire du quartier reste également en confinement "par précaution", ont précisé les autorités. "Nous avons actuellement des centaines d'agents sur le campus en train d'évaluer la situation", a poursuivi James Herren, le chef de la police d'Ucla, notant que la police fédérale (FBI) avait été mobilisée.

UCLA, l'une des universités les plus célèbres du monde, accueille des étudiants venus du monde entier pour des cours et recherches allant des sciences au cinéma en passant par les sciences politiques.

Cette fusillade est la dernière en date dans un pays où les attaques par armes à feu sont quasi quotidiennes. Depuis le début de l'année, il y a déjà eu 5.451 morts par armes à feu aux Etats-Unis et 21.549 incidents impliquant des armes à feu d'après le site Gunviolencearchive.org.

UCLA prohibe le port d'armes à feu

Il y a deux ans, Elliot Rodger, 22 ans, avait poignardé à mort trois colocataires avant de tuer trois femmes par balles puis de se donner la mort dans une université située près Santa Barbara, à deux heures au nord de Los Angeles.

Au moins treize autres personnes avaient été blessées par le tireur. Des fusillades meurtrières ont également eu lieu depuis dans une université d'Oregon et un lycée de la région de Seattle (nord-ouest) ces deux dernières années.

La Californie a par ailleurs fait l'objet en décembre d'une attaque au fusil d'assaut par un couple radicalisé à l'idéologie jihadiste qui a fait 14 victimes à San Bernardino. Il s'agissait de l'attentat le plus meurtrier aux Etats-Unis depuis ceux du 11 septembre 2001. Alors qu'à chaque fusillade les appels pour un contrôle plus strict des armes à feu refont surface, la Californie affiche paradoxalement l'une des législations les plus strictes du pays. UCLA prohibe notamment sur son campus la détention et le port d'armes à feu.

En savoir plus sur:

Nos partenaires