Fusillade à l'aéroport de Kaboul : 8 soldats de l'Otan tués

27/04/11 à 13:49 - Mise à jour à 13:49

Source: Le Vif

Huit soldats de l'Otan - mais aucun des 300 Belges présents -, un sous-traitant et un pilote afghan ont été tués mercredi à l'aéroport militaire de Kaboul lors d'une fusillade officiellement due à une altercation, un nouveau coup dur pour la coalition internationale chargée de former les forces afghanes.

Fusillade à l'aéroport de Kaboul : 8 soldats de l'Otan tués

© Image Globe/SHAH MARAI

"Huit militaires de l'Isaf, un sous-traitant et un pilote ont été tués" au cours de tirs d'armes légères à l'aéroport de Kaboul, qui "héberge le Centre de formation aérien de l'Otan", a indiqué la NTM-A qui dépend de l'Isaf. Le commandement de l'Isaf avait de son côté précédemment annoncé que six soldats étrangers avaient été tués dans une fusillade dans ce centre de formation.

Rebelles talibans infiltrés ?

Selon le colonel Mohammad Bahadur Raeeskhail, chargé des relations publiques de l'Armée de l'air afghane, l'incident s'est déroulé au moment du briefing quotidien, dans le "hall où le personnel afghan et étranger se réunit tous les matins". Le militaire afghan abattu est un ancien pilote qui avait quitté l'armée, avant de revenir travailler dans les services administratifs de l'Armée de l'air il y a quelques mois selon le colonel Raeeskhail.

Les forces afghanes sont soupçonnées d'être de plus en plus infiltrées par les rebelles talibans - qui affirment eux que cette attaque a été menée par un de leurs "kamikazes".

Cet incident intervient alors que les talibans ont récemment lancé plusieurs attaques contre des cibles sensibles et très protégées d'Afghanistan, visant notamment les forces de sécurité, grâce à des soldats infiltrés ou des hommes vêtus d'uniformes de l'armée ou de la police. Ces récentes attaques laissent craindre une infiltration croissante des forces afghanes par les insurgés, qui ont gagné du terrain ces dernières années. L'événement se produit en outre deux jours après l'incroyable évasion par un tunnel de près de 500 talibans de la prison de Kandahar (sud).

La fusillade de mercredi est l'évènement le plus meurtrier pour les forces de l'Otan en Afghanistan depuis la chute d'un hélicoptère qui avait tué neuf soldats américains le 21 septembre dernier dans le sud.

Aucun militaire belge blessé lors de la fusillade

Tous les militaires belges stationnés sur l'aéroport international de Kaboul sont sains et saufs à l'issue de la mission de sécurisation qui leur a été confiée.

Les militaires belges, provenant essentiellement du 12ème/13ème bataillon de Ligne de Spa, ont notamment contribué à l'évacuation de quelque 340 personnes (militaires américains et européens, ainsi que des sous-traitants civils) de la zone occupée par un centre de formation de la force aérienne afghane, géré par l'Otan.

Ce centre est situé dans l'enceinte de l'aéroport militaire, dans le prolongement de l'aéroport civil de la capitale, un complexe parmi les mieux protégés de Kaboul baptisé "Kaboul International Airport (KAIA) par les militaires.

Ils sont ensuite tous rentrés sains et saufs dans leur cantonnement, a précisé une porte-parole militaire.

Levif.be avec Belga et L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires