Fukushima: les réacteurs sont désormais connectés à une ligne électrique

22/03/11 à 10:21 - Mise à jour à 10:21

Source: Le Vif

Les six réacteurs de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima disposent, désormais, d'une ligne électrique externe, après la pose d'un câble, a indiqué mardi l'Agence de sûreté nucléaire.

Fukushima: les réacteurs sont désormais connectés à une ligne électrique

© EPA/TEPCO

"Nous avons désormais une ligne électrique qui aboutit vers les distributeurs des réacteurs, mais nous devons encore vérifier un à un les équipements avant de pouvoir les remettre en service", a expliqué un porte-parole de l'Agence.

Des dizaines d'électriciens, de pompiers et d'ingénieurs sont engagés dans une course contre la montre à Fukushima pour éviter que la série d'accidents intervenus sur ce site ne prenne des proportions incontrôlables, en raison d'une surchauffe du combustible radioactif entreposé à l'intérieur.

Les techniciens se démènent pour tenter de relancer les pompes à eau et les systèmes de refroidissement conventionnels, tandis que les pompiers et militaires intensifient l'arrosage des réacteurs 3 et 4 à l'aide de canons à eau et d'un véhicule équipé d'une pompe à béton articulée qui peut déverser de l'eau à près de 50 mètres de haut.

Les pompiers forcés de se rendre à Fukushima

Le ministre japonais de l'Industrie a présenté mardi des excuses après avoir, selon des médias, menacé de "punir" les pompiers qui refuseraient d'intervenir à la centrale de Fukushima où les doses de rayonnements radioactifs sont très élevées.

"Si mes paroles ont offensé les pompiers (...), je veux m'excuser", a déclaré dans une conférence de presse Banri Kaieda, cité par l'agence Kyodo. Le ministre a toutefois refusé de confirmer qu'il avait bien menacé de "punir" les sapeurs-pompiers qui refuseraient d'accomplir leur mission périlleuse d'arrosage des installations nucléaires endommagées.

Plusieurs largages d'eau par hélicoptères ont aussi eu lieu. Les opérations de refroidissement des réacteurs, interrompu lundi en raison du dégagement de fumées suspectes, ont repris mardi en milieu d'après-midi.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires