France : une candidate FN compare une ministre noire à un singe

18/10/13 à 10:57 - Mise à jour à 10:57

Source: Le Vif

Au Front National, Marine Le Pen a bien du mal à tenir ses ouailles dans le rang. Alors qu'elle fait tout pour dédiaboliser l'image du FN, une candidate vient d'être suspendue après avoir comparé la ministre Christiane Taubira à un singe, annonce Le Monde.fr.

France : une candidate FN compare une ministre noire à un singe

© Facebook

Jeudi 17 octobre, Envoyé Spécial (France 2) a diffusé un reportage intitulé "Les nouveaux visages du Front National". Le but était de montrer les nouveaux candidats qui s'engagent aujourd'hui aux côtés de Marine Le Pen. Une candidate, Anne-Sophie Leclere, a particulièrement retenu l'attention par ses propos franchement douteux.

À la fin du reportage notamment (minute 33), où elle compare la ministre de la Justice, Christiane Taubira, à un singe. Anne-Sophie Leclere avait en effet publié sur sa page Facebook un photomontage de la ministre accolée à un singe habillé. "Que veut dire cette photo ?", lui demande la journaliste. Elle s'explique, affirmant que la ministre est "une sauvage" avec "un sourire du diable".

"Comparer les noirs avec des singes, ça fait quand même partie de toutes les thématiques du racisme primaire", rétorque la journaliste. "Ça n'a rien à voir", répond la candidate FN, "un singe ça reste un animal, un noir c'est un être humain". Et d'ajouter l'éternelle rengaine : "J'ai des amis qui sont noirs". "Mais [Christiane Taubira]c'est une sauvage. Je préfère la voir dans un arbre après les branches que la voir au gouvernement", conclut-elle.

À la fin du reportage, on apprend que la candidate a supprimé la photo de sa page Facebook sur les conseils de son entourage. Le FN avait-il déjà tenté d'étouffer ce faux pas ?

La sanction du parti ne s'est en tout cas pas fait attendre. Ce vendredi, le secrétaire général du FN, Steeve Briois, a fait savoir que la candidature de Anne-Sophie Leclere était "suspendue" et qu'elle était "convoquée devant les instances disciplinaires du Front national", rapporte le journal Le Monde sur son site internet.

Pas si facile donc, pour Marine Le Pen de faire régner l'ordre dans ses rangs, alors qu'elle tente de gommer l'image raciste de son parti. Allant même jusqu'à exiger, menace de procès à l'appui, que son parti ne soit plus qualifié de parti d'extrême droite.

Nos partenaires