France : un homme de 25 ans avoue le meurtre d'Océane

09/11/11 à 20:51 - Mise à jour à 20:51

Source: Le Vif

Un homme de 25 ans, gardé à vue depuis mardi à la gendarmerie de Bellegarde, dans le Gard, dans le cadre de l'enquête sur la mort de la petite Océane, a avoué être l'auteur du meurtre de la fillette de 8 ans, a annoncé mercredi soir le procureur de la République à Nîmes.

France : un homme de 25 ans avoue le meurtre d'Océane

© Thinkstock

Cet homme de 25 ans, prénommé Nicolas, s'était présenté de lui-même mardi vers 22h30 à la gendarmerie, demandant qu'on lui fasse des prélèvements ADN.

Père d'un enfant, sans activité professionnelle et sans antécédent judiciaire, selon le procureur, il a d'abord expliqué qu'il ne se souvenait plus de ce qu'il avait fait entre samedi 17h00 et dimanche 09h00, lorsqu'il s'était réveillé dans sa voiture, car il était sous l'emprise d'alcool et "peut-être de drogue".

L'homme avait précisé aux gendarmes qu'ayant appris la nouvelle du meurtre, il s'était dit qu'il pouvait en être le responsable, sans toutefois s'accuser dans un premier temps du meurtre de la fillette.

Placé en garde à vue, Nicolas a fait l'objet des dits prélèvements qui ont finalement livré leur verdict. Il sera déféré devant la justice jeudi et une information judiciaire sera ouverte.

Dans ses aveux, intervenus avant le résultat des tests ADN, l'homme a indiqué que c'était par hasard qu'il avait rencontré Océane, a précisé le procureur Gelli, qui estime qu'il reste encore des éléments à éclaircir, notamment dans le déroulement des faits.

Ce coup de théâtre est intervenu au lendemain de la mise hors de cause d'un précédent suspect, un homme de 73 ans placé en garde à vue dès dimanche du fait de ses antécédents judiciaires, mais disculpé par les tests ADN.

Océane avait disparu samedi soir alors qu'elle allait chez une voisine à quelque 250 m de chez elle pour chercher un jeu vidéo. Son corps a été retrouvé le lendemain à trois kilomètres du village, au bord d'un chemin. L'autopsie avait révélé qu'elle avait été victime d'attouchements sexuels puis asphyxiée et poignardée à quatre reprises.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires