France : les différents scénarios de la primaire du PS

09/10/11 à 09:29 - Mise à jour à 09:29

Source: Le Vif

L'issue du premier tour de la primaire socialiste, qui se déroule ce dimanche en France ne suscite guère de suspense. Inventaire des scénarios possibles.

France : les différents scénarios de la primaire du PS

© EPA

Scénario n°1 :

Hollande gagne au 1er tour Ce n'est pas impossible mais ce n'est pas le scénario le plus probable. Les sondages le placent largement en tête dans cette primaire, où il gravite autour de 40% d'intentions de vote. Pas suffisant donc pour imaginer une victoire dès dimanche. D'autant que ses adversaires pensent que son score sera moins important. Le corps électoral étant inconnu, il faut prendre les sondages avec des pincettes, assurent les staffs des autres candidats.

Scénario n°2 :


Tout droit vers un second tour Hollande-Aubry C'est le scénario vers lequel on devrait vraisemblablement se diriger, selon les sondages encore une fois. Généralement, Martine Aubry recueille autour de 30% des intentions de votes. Selon son entourage, un retard de 10 points sur François Hollande à l'issue du premier tour est encore jouable. Son score permettra de savoir si sa stratégie dite du "pointillisme électoral", qui consiste à cibler des électorats spécifiques, a été la bonne. Ses proches restent optimistes et assurent que les remontées du terrain vont faire mentir les sondages.

A partir de lundi, les staffs des deux qualifiés vont tout tenter pour récupérer les candidats éliminés, et surtout les voix de leurs électeurs en vue du second tour.

Quant à Ségolène Royal, chaque camp joue d'amabilités pour la charmer. Mais entre celle qu'elle soupçonne d'avoir triché en 2008 au Congrès de Reims et son ex-compagnon qu'elle n'a pas épargné durant cette primaire, Ségolène Royal va vendre très cher son soutien.

Enfin, Manuel Valls, ses idées et sa relation compliquée avec Martine Aubry le pousse naturellement à rallier François Hollande.

Scénario n°3 :

La surprise Et si Arnaud Montebourg créait la surprise ? Ce scénario inattendu ne suscite guère d'angoisse chez les partisans de François Hollande et de Martine Aubry. Même s'il s'est révélé durant cette primaire, il part certainement de trop bas pour espérer chatouiller les deux favoris de ce scrutin citoyen. Annoncé quatrième, ce serait déjà une surprise s'il doublait Ségolène Royal, qui, elle aussi, a peu de chance d'accéder au second tour, toujours selon les sondages et malgré la ferveur de ses partisans.

Le Vif.be, avec L'Express.fr

Nos partenaires