France : la première condamnation judiciaire pour le port du niqab

22/09/11 à 12:53 - Mise à jour à 12:53

Source: Le Vif

La justice française a condamné deux femmes portant le niqab (voile qui couvre le visage à l'exception des yeux) à payer des amendes. C'est la première décision de ce type prononcée par un tribunal depuis l'entrée en vigueur de la loi interdisant le port du voile intégral en public.

France : la première condamnation judiciaire pour le port du niqab

© Reuters

Hind Ahmas et Najate Naït Ali étaient venues intégralement voilées le 5 mai devant la mairie de Meaux, dirigé par un ténor de la majorité parlementaire. Les deux Françaises, de 32 et 36 ans, ont été condamnées à payer respectivement 120 et 80 euros.

Arrivées en retard, elles n'ont pu assister au délibéré. Lors de l'audience au printemps, l'une d'elles, qui s'était déplacée, n'avait pu entrer au tribunal. Et pour cause : elle refusait d'enlever son voile intégral et de montrer son visage.

Yann Gré, l'avocat des deux femmes, a déclaré qu'il allait faire appel du jugement. Les deux femmes sont prêtes à porter l'affaire devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme, a-t-il ajouté.

Par le passé, plusieurs femmes avaient déjà été verbalisées en pleine rue par la police. Mais jamais un dossier de ce genre n'avait été jugé par un tribunal auparavant. Hind Ahmas et Najate Naït Ali étaient soutenues par d'autres femmes en niqab, dont Kenza Drider, qui a annoncé vouloir se présenter à la présidentielle de 2012.

En Europe, la France est le premier pays à procéder à une interdiction généralisée du port du voile, qui concernerait 2.000 femmes sur tout le territoire.

Levif.be, avec Belga

Nos partenaires