France : la burqa et le niqab bannis des lieux publics dès lundi

08/04/11 à 15:38 - Mise à jour à 15:38

Source: Le Vif

La France applique à partir de lundi l'interdiction du voile islamique intégral, burqa ou niqab, dans tous les lieux publics sous peine d'amende, une législation qui vise moins de 2.000 femmes, en plein débat politique sur la place de l'islam et sur l'immigration.

France : la burqa et le niqab bannis des lieux publics dès lundi

© Belga

Avec l'entrée en vigueur de cette loi, adoptée le 11 octobre 2010 après un débat houleux, la France est le premier pays européen à procéder à cette interdiction généralisée.

La loi interdit de se dissimuler le visage -avec un voile, un casque ou une cagoule- dans l'espace public, c'est-à-dire la rue, les jardins publics, les gares ou les commerces.

Si les forces de l'ordre n'auront pas le pouvoir de faire ôter leur voile aux personnes récalcitrantes, ces dernières encourent une peine maximale de 150 euros d'amende et/ou un stage de citoyenneté.

En outre, les hommes qui obligeront une femme à se voiler risqueront un an de prison et 30.000 euros d'amende. La peine sera doublée (deux ans de prison, 60.000 euros d'amende), si la personne contrainte est mineure.

"Se dissimuler le visage (...) place les personnes concernées dans une situation d'exclusion et d'infériorité incompatible avec les principes de liberté, d'égalité et de dignité humaine affirmés par la
République française", estime le Premier ministre François Fillon.

En Belgique, la Commission de l'Intérieur de la Chambre a adopté fin mars, à l'unanimité, la proposition de loi visant à interdire le port de tout vêtement cachant totalement ou de manière principale le visage dans l'espace public.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires