France: François Hollande a (un peu) plus la cote

29/05/13 à 18:30 - Mise à jour à 18:30

Source: Le Vif

Après un mois particulièrement sombre pour le président français au niveau de sa cote de popularité, François Hollande semble profiter de l'effet "mariage pour tous" et remonte dans les sondages. Explications.

France: François Hollande a (un peu) plus la cote

© EPA

En hausse de quatre points dans le baromètre Ifop-JDD et d'un point dans l'observatoire BVA-L'Express, François Hollande gagne également cinq points dans le baromètre TNS Sofres-Le Figaro Magazine de juin. Même si le chef de l'Etat reste impopulaire, cette hausse est toute de même inédite depuis son élection à la présidence française, en mai 2012.

Une gauche remobilisée

Un soutien retrouvée de sa base électorale explique en partie cette embellie, comme l'explique Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'institut IFOP, qui constate une vraie progression auprès des sympathisants PS. Dans ce sondage, le chef de l'Etat gagne ainsi 13 points chez les socialistes, 5 chez les écologistes et 4 au Front de Gauche. Il progresse également chez les ouvriers et les femmes ( + 6).

Un effet "mariage pour tous"

Sa remontée dans les sondages provient très clairement de la réforme du mariage gay: "Il y a eu un effet mariage pour tous: un avant et un après. François Hollande a réussi à tenir sa promesse malgré la mobilisation de l'opposition. Les Français satisfaits reconnaissent sa pugnacité", explique ainsi Frédéric Dabi.

Le rebond s'explique également par la réussite de sa deuxième conférence de presse: "Le président a su apporter un message rassurant auprès de certaines cibles. Il a démontré qu'il pouvait résister dans un moment économique et social difficile. L'affaire cahuzac est derrière lui maintenant", estime, de son côté, Emmanuel Rivière, directeur département Opinion de TNS Sofres.

Hollande, social démocrate confirmé

La ligne politique sociale démocrate rappelée par le chef de l'Etat lors de cette conférence de presse lui permet également de retrouver le soutien des centristes (+7). Sa proposition de création d'un gouvernement économique de la zone euro suscite par exemple une très large adhésion (65% des Français y sont favorables). "Hollande peut aussi se réjouir de voir que les Français ne jugent ni trop à gauche, ni trop à droite (55%) son positionnement en terme de politique économique. Il peut même se rassurer en constatant qu'il est en train de faire son coming out social-démocrate", complète Gaël Slimane, directeur de BVA Opinion.

Ce n'est toutefois pas suffisant pour recoller avec l'électorat traditionnellement à droite. Sans surprise, il reste extraordinairement bas à l'UMP (3% seulement de satisfaits), au FN (4%) d'après l'institut Ifop. François Hollande chute, dans ce même sondage, de 9 points auprès des artisans, commerçants et chefs d'entreprise.

Une remontée éphémère

Evidemment, et malgré ce rebond, il ne faut pas oublier que la popularité de François Hollande reste à un niveau très bas. La France reste pessimiste: "N'oublions pas que c'est son deuxième plus mauvais résultat depuis son arrivée au pouvoir. Même si c'est descendu tellement bas et qu'il ne peut que faire mieux. Je pense qu'il n'atteindra jamais les 35 %", appuie Emmanuel Rivière.

La base des satisfaits est au final très étroite, justement au moment où l'exécutif s'attaque à des réformes explosives: le régime des retraites mi-juin, les arbitrages sur les allocations familiales dans les prochaines semaines, voire les allocations chômages et la sécurité sociale. Sacré programme.

En savoir plus sur:

Nos partenaires