France : François Bayrou officialise sa candidature à la présidentielle

07/12/11 à 20:50 - Mise à jour à 20:50

Source: Le Vif

Le centriste français François Bayrou, qui avait fait une percée surprise à la présidentielle de 2007, a officialisé sa candidature pour le scrutin de 2012, promettant un "choc salutaire" face au socialiste François Hollande et très probablement à Nicolas Sarkozy.

France : François Bayrou officialise sa candidature à la présidentielle

© Reuters

"Je me présente devant vous en homme libre avec un projet et une volonté pour notre peuple et notre pays", a déclaré le président du MoDem (Mouvement démocrate), dans un discours au ton très solennel, à Paris.

"La France depuis des années va mal. Il faut un choc et un choc salutaire! ", a-t-il dit, et "qu'après cette élection, ce ne soit plus comme avant", que "le peuple français" décide "de tourner une page, de sortir de l'impasse et du brouillard et qu'il commence un autre chapitre de son histoire".

S'engageant à s'en tenir tout au long de sa campagne à l'"arme de la vérité", le troisième homme de la présidentielle de 2007 a jugé que la France ne connaissait "pas une crise" mais "un affaiblissement continu, une anémie toujours plus grave que les dirigeants successifs n'ont pas prévus".

Il a appelé à "un pacte national pour produire en France", et répété que "produire n'existe pas sans instruire", déclinant ainsi le deuxième thème prioritaire de sa campagne, l'Education, dont il a été ministre de 1993 à 1997.

"Bien sûr, il est une étape indispensable : la remise sur pied des finances publiques de notre pays", a poursuivi M. Bayrou en rappelant avoir été le premier à "défendre le principe de la +règle d'or+ (d'équilibre budgétaire) dans la Constitution".

En 2007, François Bayrou avait été le seul candidat à évoquer le problème de la dette et de la détérioration des comptes publics.

"L'intimité de la France et de l'Allemagne est le coeur de la construction européenne", a aussi dit le responsable centriste, Européen convaincu, et "elle doit le rester" mais l'idée que "l'Europe se dirige exclusivement à deux" n'est pas durable ni bonne dans son principe", a-t-il poursuivi en appelant à réaffirmer "le rôle d'une vraie Commission" européenne.

François Bayrou, qui veut dépasser le traditionnel clivage droite-gauche, avait créé la surprise à la présidentielle de 2007 en remportant 18,6% des voix au premier tour derrière Nicolas Sarkozy et sa rivale malheureuse, la socialiste Ségolène Royal.

Ce natif du Béarn (sud-ouest), fils d'agriculteurs, agrégé de lettres et ancien professeur, met volontiers en avant ses origines modestes. Catholique pratiquant qui défend la laïcité dans la vie publique, il est père de six enfants.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires