France: démission du ministre du Budget, visé par une enquête pour blanchiment

19/03/13 à 19:58 - Mise à jour à 19:58

Source: Le Vif

Le ministre du Budget Jérôme Cahuzac, un pilier du gouvernement français, a démissionné mardi, après que la justice a déterminé que c'était probablement sa voix que l'on entendait reconnaître avoir possédé un compte en Suisse, dans un enregistrement révélé par le site Mediapart.

France: démission du ministre du Budget, visé par une enquête pour blanchiment

© Reuters

Le président François Hollande a décidé de mettre "fin aux fonctions de Jérôme Cahuzac, à sa demande" et de le remplacer au Budget par Bernard Cazeneuve, actuel ministre des Affaires européennes, a annoncé mardi soir l'Elysée, peu après l'annonce par le parquet de Paris de l'ouverture d'une information judiciaire visant Cahuzac.

Jérôme Cahuzac réaffirme son innocence

Jérôme Cahuzac a réaffirmé son "innocence" et dénoncé le "caractère calomniateur" de l'accusation selon laquelle il a détenu un compte à la banque suisse UBS. Il ajoute, dans un communiqué, avoir décidé de présenter sa démission au président François Hollande "par respect pour le bon fonctionnement tant du gouvernement que de la justice".

Sa démission est intervenue trois heures à peine après que le Parquet eut annoncé l'ouverture d'une information judiciaire pour blanchiment de fraude fiscale dans cette affaire.

Selon le parquet en effet, l'expertise de la police scientifique montre que c'est probablement M. Cahuzac qui reconnaît avoir détenu un compte chez UBS dans un enregistrement révélé en décembre par le site d'informations Mediapart.

"Cela ne change rien ni à mon innocence ni au caractère calomniateur des accusations lancées contre moi. Je vais désormais consacrer toute mon énergie à le démontrer", a déclaré M. Cahuzac.

Assurant que "servir" la France "dans cette période difficile a été un honneur", il s'est engagé à "continuer à soutenir l'action" du "gouvernement" .

Ce chirurgien, âgé de 60 ans, qui a fait fortune dans les implants capillaires, a toujours nié avoir détenu un compte en Suisse.

Selon Mediapart, qui a révélé l'affaire, le compte détenu par M. Cahuzac chez l'Union des banques suisses (UBS) aurait été clôturé en 2010 et les avoirs auraient été transférés, via des montages complexes, à Singapour.

Nos partenaires