France : ce que l'on sait de l'affaire Strauss-Kahn

16/05/11 à 07:38 - Mise à jour à 07:38

Source: Le Vif

Dominique Strauss-Kahn a été inculpé ce dimanche pour agression sexuelle après la plainte d'une femme de chambre du Sofitel de New York. Le point sur l'affaire.

France : ce que l'on sait de l'affaire Strauss-Kahn

© REUTERS//Mike Segar

Qui est DSK ?

Dominique Strauss-Kahn, 62 ans, directeur général du Fonds monétaire international (FMI) depuis 2007, est un économiste reconnu, dont la candidature à la présidentielle française en 2012 pour porter les couleurs socialistes est plébiscitée dans les sondages.

Candidat à l'investiture socialiste en 2006, il fut largement devancé par Ségolène Royal, finalement battue par Nicolas Sarkozy, qui a ensuite soutenu sa candidature au FMI.

Pour la présidentielle de 2012, M. Strauss-Kahn, tenu à un strict devoir de réserve du fait de ses fonctions au FMI, caracole en tête des sondages depuis des mois, aussi bien dans les enquêtes sur l'investiture par les socialistes à la primaire d'octobre que dans celles sur les intentions de vote pour le premier tour de la présidentielle.

Né le 25 avril 1949, professeur d'économie et avocat d'affaires, ancien ministre de l'Economie de Lionel Jospin, ce polyglotte puise dans son passé d'enseignant pour expliquer des concepts compliqués. Son allure élégante et décontractée lui a souvent valu l'étiquette de dilettante, récusée par ses proches.

Jouant de son image et de son aisance, il ne dédaigne pas les pages mondaines des magazines, se montrant volontiers en compagnie de sa troisième épouse, l'ex-journaliste de télévision Anne Sinclair.

De quoi est accusé DSK?

Une femme de chambre du Sofitel de Time Square à New York assure qu'elle est entrée da chambre 2806 pensant qu'elle était vide, samedi vers 13h - 19h, heure de Paris. Dans cette suite de trois pièces à 3000 euros, elle aurait trouvé Dominique Strauss-Kahn sortant nu de la salle de bain. "Il s'est approché d'elle par derrière et l'a touché de manière inconvenante. Il l'a forcée à accomplir un acte sexuel", a déclaré le porte-parole de la police de New York dimanche soir. L'employée accuse le directeur du FMI de l'avoir agressée sexuellement deux fois, une première fois sur le lit, une seconde dans la salle de bain, selon le New York Times. Il l'aurait notamment contraint à une fellation après avoir verrouillé la porte. La jeune femme aurait ensuite réussi à prendre la fuite. A l'hôpital, des "blessures mineures" auraient été constatées sur la jeune femme.

Qui est la plaignante?

La femme de chambre est une Afro-Américaine de 32 ans qui travaille dans cet hôtel depuis trois ans. Ses employeurs la jugent fiable. Elle "donne entière satisfaction tant en ce qui concerne la qualité de son travail que son comportement", souligne un communiqué du directeur de l'établissement.

Comment Dominique Strauss-Kahn a-t-il été arrêté?

DSK aurait quitté précipitamment l'hôtel Sofitel où il était descendu, en y abandonnant son téléphone portable et ses effets personnels. Le directeur du FMI a été arrêté dans son avion Air France à 16h30 heure locale, dix minutes avant la fermeture des portes (22h30 heure française).

20Minutes donne une autre version de la fuite de DSK, selon un témoin du Sofitel. "Dominique Strauss-Kahn aurait été vu quittant son hôtel newyorkais très calmement, et non pas dans la précipitation, comme indiqué précédemment". Il aurait "pris le temps de passer par l'accueil, serait revenu sur ses pas (ayant oublié quelque chose) et aurait discuté avec des clients avant de quitter les lieux calmement".

Comment l'affaire est-elle devenue publique?

Les médias américains, dont le New York Post ont été les premiers a relaté l'affaire, dès l'arrestation du directeur du FMI à l'aéroport JFK. Mais elle avait été auparavant ébruitée sur Twitter dès 22h59 par un membre des Jeunes Populaires, Jonathan Pinet, qui écrit "un pote aux Etats-Unis vient de me rapporter que DSK aurait été arrêté par la police dans un hôtel à NYC il y a une heure." Peu après il précise qu'il tient l'info d'une troisième personne qui travaille au restaurant de l'hôtel. L'information attise la suspicion et renforce les tenants de la théorie du coup monté.

Que risque DSK sur le plan judiciaire? Il est poursuivi ("charged") pour "agression sexuelle", "tentative de viol" et "séquestration". Dans le cas de DSK, on parle de "sodomizing", ce qui désigne un viol accompagné d'acte jugé "déviant", comme la fellation. Il risque jusqu'à 25 ans d'emprisonnement. Il va plaider non coupable, selon son avocat, Me Brafman.

DSK a quitté dimanche vers 23 heures (5 heures lundi à Paris) le commissariat de New York, menotté dans le dos, après y avoir passé trente heure. On ne savait pas s'il devait être emmené au dépôt du palais de justice de Manhattan ou être conduit dans les services médico-légaux pour y subir des examens corporels. L'audience préliminaire devant un tribunal de Manhattan a été reportée à lundi le temps de procéder à ces examens médicaux qu'il a acceptés. C'est à ce moment qu'il serait mis en examen ("indicted").

Comment ont réagi les hommes politiques français?

A droite comme à gauche, les politiques ont tenu à souligner la présomption d'innocence et ont fait preuve d'une certaine retenue. Christine Boutin a même avancé que DSK serait "tombé dans un piège".

Quelques exceptions: Marine Le Pen a ainsi exploité sur France Info l'image d'un homme au passé scandaleux. Un fair-play que n'a pas non plus cultivé le député UMP de Paris Bernard Debré, traitant DSK d'"homme peu recommandable" sur Europe 1, dimanche matin. "Il est totalement déconsidéré, déjà il se vautrait dans le bling-bling, on l'avait vu dans les journaux, maintenant il se vautre dans le sexe, c'est inacceptable", a-t-il ajouté.

Pourquoi parle-t-on de "passé scandaleux"?

DSK a été au coeur d'un premier scandale sexuel en 2008 quand on a mis au jour sa liaison avec une économiste du FMI. Strauss-Kahn s'excuse publiquement et, après enquête, le Fonds avait conlu à l'absence de harcèlement, favoritisme ou d'abus de pouvoir. Au début de l'année, c'est une romancière qui accuse le socialiste d'agression sexuelle. Aujourd'hui, elle "envisage de porter plainte", a annoncé son avocat David Koubbi.

Tristane Banon, une romancière et journaliste âgée de 31 ans, avait raconté en février 2007 dans une émission de télévision avoir été agressée sexuellement par M. Strauss-Kahn. Le nom de l'actuel patron du FMI avait toutefois été recouvert par un bip lors de la diffusion de l'émission. A l'époque, "Tristane a été dissuadée de déposer plainte par sa mère", Anne Mansouret, conseillère régionale (PS) de l'ouest de la France, selon Me Koubbi.

Quelles conséquences pour le FMI?

Le n°2 du Fonds, John Lipsky, a été nommé directeur général par intérim. Il connaît parfaitement les dossiers mais, comme le rappelle le blog Newsbook de The Economist, non seulement il n'a pas le poids qu'avait DSK, mais en plus, il y a trois jours à peine, il avait annoncé son départ du FMI en août prochain.

Néanmoins, la gestion de l'institution par DSK était contestée. En pleine crise européenne, alors qu'un G8 important doit avoir lieu à Deauville, les voix se font déjà entendre pour souligner que le FMI ne doit pas avoir autant de pouvoir et d'indépendance.

Quelles conséquences pour le Parti socialiste? Cette affaire disqualifie DSK de la primaire. Ses challengers pourraient en profiter, mais ne peuvent directement pousser leur pion. En tout cas, pas maintenant. François Hollande et Ségolène Royal se sont ainsi refusé à faire tout commentaire sur la situation politique au PS. En creux, Martine Aubry a toutefois envoyé un message clair, en axant sa déclaration sur l'unité du parti, soulignant que même sans Dominique Strauss-Kahn, le PS continuait d'exister: "Je veux dire aux Français que, quels que soient les circonstances et les aléas, hier comme aujourd'hui, le parti socialiste est mobilisé pour les comprendre, pour apporter les réponses à leurs problèmes et à ceux de la France, et pour les servir."

Par Emmanuelle Defaud, L'Express.fr , avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires