France: 42 morts dans une collision car-camion dans le Sud-Ouest, pire catastrophe routière depuis 1982

23/10/15 à 10:14 - Mise à jour à 11:26

Source: Belga

Quarante-deux personnes, pour la plupart des personnes âgées, ont été tuées vendredi matin dans une collision entre un autocar et un camion dans le sud-ouest de la France, selon les autorités.

France: 42 morts dans une collision car-camion dans le Sud-Ouest, pire catastrophe routière depuis 1982

© Belga

"J'ai vu un nuage de fumée", l'accident s'est produit dans la campagne, "dans un virage", un endroit "dangereux" appelé "la Fontaine du renard", a témoigné une résidente proche, Yvette Seguy, sur la chaîne i-Télé.

Le président français François Hollande, qui se trouve en visite officielle à Athènes, a déclaré que "le gouvernement français est totalement mobilisé sur cette terrible tragédie".

Le Premier ministre Manuel Valls ainsi que les ministres de l'Intérieur et des Transports, Bernard Cazeneuve et Alain Vidalies, devaient se rendre sur les lieux en fin de matinée.

Sur Twitter, Manuel Valls a fait part de son "émotion face à ce très lourd bilan" et assuré de sa "compassion" et de son "soutien aux familles des victimes".

Il n'est pas exclu que le chef de l'Etat, qui a évoqué sa "tristesse" face à "ce terrible accident", se rende aussi sur place à l'issue de son voyage en Grèce.

La collision frontale, extrêmement violente, s'est produite sur la commune de Puisseguin, sur une petite route secondaire au nord-est de Bordeaux, et les deux véhicules se sont aussitôt embrasés.

Il y avait 49 passagers et un chauffeur à bord du bus. Le conducteur du car et celui du camion font partie des morts. Cinq passagers du car, qui ont réussi à sortir du piège du brasier, sont blessés.

Un bilan qui pourrait s'alourdir encore

Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet, interrogé sur I-Télé, quatre personnes sont "très grièvement blessées", deux avec des brulûres et deux avec des traumatismes crâniens. "Le bilan pourrait encore s'alourdir", a-t-il déclaré.

"Les secours sont confrontés à une opération particulièrement difficile", a-t-il ajouté. Plusieurs zones, dont un terrain de sport, ont été réquisitionnées par les autorités pour faciliter les opérations.

Trois personnes sont indemnes, selon la préfecture, qui représente le gouvernement dans la région.

Le groupe de personnes âgées dans le car, membres d'un club du 3e âge, étaient parties tôt le matin du village de Petit-Palais-Cornemps, à quelques kilomètres du lieu de l'accident, pour une excursion dans les Landes, plus au sud.

Selon un communiqué de l'Elysée, le camion transportait du bois.

Le préfet de la Région, Pierre Dartout, s'est immédiatement rendu sur place pour coordonner les secours, la préfecture ayant mis en place une cellule de crise.

Les raisons de l'accident n'étaient pas connues en début de matinée. L'un des véhicules se serait mis en travers de la route et l'autre n'aurait pas pu l'éviter.

Il s'agit de la catastrophe routière la plus meurtrière en France depuis 1982 où un accident d'autocar avait coûté la vie à 53 personnes dont 44 enfants sur une autoroute près de Dijon (est).

Cet accident, qui était alors le plus meurtrier depuis 33 ans en France, avait été causé par un ralentissement de la circulation.

A la différence de ce drame qui a impliqué plusieurs dizaines de véhicules, l'accident de vendredi n'a impliqué que deux véhicules.

En savoir plus sur:

Nos partenaires