Françaises tuées en Argentine : deux personnes avouent

08/08/11 à 10:09 - Mise à jour à 10:09

Source: Le Vif

La police détient désormais sept personnes. Deux d'entre elles ont avoué avoir tenté de voler les deux Françaises. Mais nient les avoir tuées.

Françaises tuées en Argentine : deux personnes avouent

© Image Globe

L'enquête surl'assassinat en juillet de deux jeunes touristes françaises dans le nord de l'Argentine prend-elle un tournant décisif? Désormais, la police détient sept personnes, dont deux ont avoué leur participation au crime, selon la presse locale dimanche.

Ricardo, 37 ans, et Dario, 47 ans, ont avoué avoir participé à l'agression des deux jeunes touristes françaises, selon le site Internet du journal local El Tribuno de Salta, citant des sources policières.

Les deux hommes, arrêtés samedi, ont avoué avoir tenté de voler Houria et Cassandre, mais celles-ci auraient résisté, selon le journal. Les deux hommes disent les avoir alors frappées et violées, mais accusent Daniel, un troisième homme, arrêté mardi dernier, d'avoir tiré les coups de feu mortels, ajoute la même source.

Après un démarrage laborieux, marqué par l'arrestation d'un loueur de chevaux qui avait dû être libéré rapidement faute d'éléments, les policiers argentins ont mieux ciblé leur enquête. Vera, gardien d'un lotissement privé situé non loin du lieu où ont été retrouvés les corps des deux touristes, et Ramos, guide de la réserve naturelle de La Quebrada de San Lorenzo, ont également mis en cause deux autres hommes arrêtés samedi.

"Ils ont encore beaucoup à dire"

Daniel a "finalement reconnu qu'il en savait beaucoup plus long que ce qu'il avait semblé au départ", lorsqu'il avait été arrêté, étant soupçonné d'être impliqué dans la vente de l'arme présumée du crime, a encore déclaré Marcelo Baez. L'arme présumée du crime, de calibre 22, a également été trouvée samedi, sur les indications de l'une des personnes arrêtées.

Le porte-parole du parquet Marcelo Baez a refusé de "confirmer officiellement" les informations du journal, mais a reconnu que les identités des hommes cités étaient "exactes". Les six hommes et la femme actuellement détenus par la police seront entendus par la justice pendant deux jours, lundi et mardi, "car ils ont beaucoup à dire", a indiqué le porte-parole.

Un policier âgé de 24 ans, son épouse et son beau-père âgé de 44 ans figurent parmi les personnes arrêtées, selon le site internet de El Tribuno de Salta qui cite des sources proches de l'enquête.

Les expertises médico-légales pour déterminer la date de l'assassinat des deux Françaises seront connues d'ici une dizaine de jours, a annoncé un enquêteur. Des expertises balistiques doivent être réalisées pour confirmer que l'arme saisie est bien celle du crime, tandis que la Faculté de biochimie de Buenos Aires doit analyser des traces d'ADN prélevées sur les corps des victimes.

Selon les enquêteurs, Cassandre Bouvier a été victime d'un viol avant d'être tuée d'une balle dans le front.

Houria Moumni a quant à elle résisté à une tentative de viol et a tenté de s'échapper, mais elle est tombée et a reçu une balle dans le dos. Elle a agonisé plusieurs heures avant de succomber.

Le Vif.be, avec L'Express.fr et Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires