Football et politique : la Suisse, la confédération multiculturelle

19/06/18 à 08:50 - Mise à jour à 08:53
Du Le Vif/L'Express du 17/05/18

A travers les trente-deux pays qualifiés pour la Coupe du monde 2018, Le Vif/L'Express montre combien le sport roi et la politique sont intimement liés. Vingt-septième volet : comment la Suisse est devenue une valeur sûre du foot grâce à l'immigration issue d'abord de l'ex-Yougoslavie, ensuite d'Afrique. Et pourquoi cela va à l'encontre de la frilosité des politiques.

Certaines histoires familiales sont extraordinaires. C'est le cas de celle des Xhaka. Tout débute en 1986, dans un pays qui s'appelle encore Yougoslavie. Ragip Xhaka, étudiant de 22 ans à l'université de Pristina, capitale de la province autonome du Kosovo, écope d'une peine de prison de six ans pour avoir participé à une manifestation réclamant la démocratisation du régime communiste. Trois mois plus tôt, il a rencontré sa future épouse, Eli. Le jeune couple est contraint de reporter ses promesses de bonheur. Libéré au bout de trois ans et demi, Ragip et Eli s'enfuient, à Bâle. En 1990, la Yougoslavie est à l'aube de sa désintégration. La famille Xhaka, elle, se prépare enfin à écrire son contre de fées, loin de ses racines.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires