Football et politique: la Pologne, de retour dans l'histoire

14/05/18 à 09:50 - Mise à jour à 09:52
Du Le Vif/L'Express du 15/12/17

A travers les trente-deux pays qualifiés pour la Coupe du monde 2018, Le Vif/L'Express montre combien le sport roi et la politique sont intimement liés. Septième volet : comment la Pologne renoue avec le nationalisme, rêve d'un nouvel âge d'or et garde la rancune tenace contre ces pays qui l'ont fait souffrir, Allemagne et Russie en tête.

La Pologne pourrait être un des adversaires des Diables Rouges en huitièmes de finale de la Coupe du monde russe, l'an prochain. Ainsi en a décidé le tirage au sort du 1er décembre. Non sans un brin de malice. Car cette perspective ne rappellera pas forcément de bons souvenirs aux supporters belges. Ils se replongeront en 1982, dans cette Espagne post-franquiste ébranlée un an plus tôt par un coup d'Etat manqué. La Belgique est auréolée de sa victoire 1-0 contre la grande Argentine, lors du match d'ouverture, au Camp Nou de Barcelone. Un exploit, grâce à la reprise parfaite d'Erwin Vandenbergh, seul face au gardien. Lors du second tour, au cours duquel les qualifiés sont répartis en quatre groupes, Gerets, Coeck et les autres voyagent par procuration de l'autre côté du rideau de fer. Au menu : Pologne et Union soviétique. Un aller direct pour l'enfer.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires