Fin de la mission canadienne en Afghanistan

05/07/11 à 16:13 - Mise à jour à 16:13

Source: Le Vif

Jeudi, la mission de combat du Canada en Afghanistan prendra officiellement fin. Une bonne partie du contingent canadien est déjà rentrée tandis que le reste des troupes quittera le pays dans l'année.

Fin de la mission canadienne en Afghanistan

© EPA

Après presque dix ans de guerre, 157 morts dans ses rangs et onze milliards de dollars américains dépensés, l'armée canadienne mettra jeudi un terme à sa mission de combat en

Afghanistan, où elle avait la lourde tâche de faire face aux talibans dans leur bastion du sud du pays. Ces dernières semaines, les Canadiens ont mené leurs ultimes patrouilles et vidé les poussiéreux postes de combat avancés, avant d'être rassemblés sur la gigantesque base aérienne de Kandahar d'où décollent les avions du retour.

Une partie des quelque 3.000 soldats canadiens déployés en Afghanistan, pour la plupart basés sur le dangereux champ de bataille de cette province méridionale, ont déjà pris le vol retour, et tous seront rentrés dans l'année. Toutefois, le Canada restera représenté en Afghanistan par un maximum de 950 instructeurs militaires chargés de former la fragile armée afghane.

Les troupes américaines vont désormais prendre le contrôle des zones auparavant gérées par les Canadiens.

Un désengagement général en cours

Le retrait des troupes de combat canadiennes avait été décidé début 2008 par le gouvernement conservateur de Stephen Harper, sous la pression de l'opposition qui menaçait de voter contre une prolongation de leur mission s'il ne prenait pas cet engagement, sur fond d'impopularité grandissante du conflit.

En juin dernier, les Etats-Unis avaient annoncé le retrait d'ici fin 2012 du tiers de ses forces déployées en Afghanistan, soit 33.000 hommes, la totalité des renforts envoyés depuis fin 2009. La France, la Grande-Bretagne et la Belgique lui ont immédiatement emboîté le pas en annonçant un début de retrait plus ou moins important, alors que la guerre devient de plus en plus impopulaire dans les pays fournisseurs de troupes.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires