Femmes de pouvoir en Asie (2/4) : Tsai Ing-Wen, la rebelle

24/07/17 à 15:25 - Mise à jour à 15:27
Du Le Vif/L'Express du 14/07/17

A la découverte de ces femmes leaders asiatiques qui font trembler leurs homologues masculins et, parfois, la population. Pour le deuxième numéro, focus sur Tsai Ing-Wen, la Présidente de TaIwan, qui ne plaît guère à Pékin.

Depuis la fuite vers Taïwan des nationalistes de Tchang Kaï-chek, en 1949, face aux troupes communistes de Mao Zedong, la petite île, à l'image du village d'Astérix vu depuis Rome, est décrite comme une simple " province rebelle " par Pékin, qui n'a de cesse de l'isoler sur la scène internationale. Non sans succès : aucun président américain n'avait parlé à un chef de l'Etat taïwanais depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les Etats-Unis et la Chine, en 1979. Pourtant, peu après son élection, en novembre 2016, Donald Trump a stupéfié Pékin en prenant un appel de Tsai Ing-wen, la présidente de Taïwan, qui souhaitait le féliciter. Manipulé par son entourage ou peu au fait des relations internationales, le futur président américain ignorait le statut contesté de ce pays souverain, devenu, depuis une trentaine d'années, la seule démocratie du monde chinois. Partisane d'une indépendance pleine et entière à l'égard de Pékin, Tsai a ici démontré sa redoutable habileté.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires