Famille tuée à Nantes : un e-mail accable le père

08/06/11 à 13:06 - Mise à jour à 13:05

Source: Le Vif

Xavier Dupont de Ligonnès, recherché dans le monde entier, soupçonné d'avoir assassiné sa famille à Nantes (ouest de la France) en avril 2011, évoquait déjà une telle fin pour sa famille dans un mail à une proche envoyé en janvier 2010, selon la radio française RTL.

Famille tuée à Nantes : un e-mail accable le père

© Image Globe

Recherché depuis la découverte des corps le 21 avril, le père de famille, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt international, n'a plus donné signe de vie depuis le 15 avril dans le Var (sud-est).

Dans ce mail à une femme qui a affirmé qu'elle était sa maîtresse et qui lui avait déjà avancé 50.000 euros, un prêt confirmé par la justice nantaise chargée de l'enquête, M. de Ligonnès évoque ses gros problèmes financiers.

"Je n'en dors plus, je fais des insomnies presque chaque nuit avec des idées morbides (foutre le feu à la maison après avoir donné un somnifère à chacun, me foutre sous un camion pour qu'Agnès (son épouse, ndlr) touche 600.000 euros)." "Je ne veux plus de cette vie de famille avec Agnès que je n'aime pas", ajoute-t-il.

"La plupart du temps, je ne suis pas dans un rêve mais dans un cauchemar et je ne peux pas fuir, sauf, bien sûr, de façon radicale et définitive", écrit Xavier de Ligonnès à sa maîtresse, à qui il demande 25.000 euros.

"Ma vie actuelle se terminera dans les quelques mois à venir si je ne trouve pas 25.000 euros immédiatement", explique le père de famille.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires