Thierry Fiorilli
Thierry Fiorilli
Rédacteur en chef du Vif/L'Express
Opinion

22/04/18 à 09:00 - Mise à jour à 08:40
Du Le Vif/L'Express du 12/04/18

"Expo 58, Mai 68... : les belles devenues maléfiques"

Quelque part entre amour et rage. Quelque chose entre dévotion et sacrilège. Les rapports entretenus avec notre passé sont toujours plus passionnels. On n'a sans doute jamais autant célébré les anniversaires d'événements marquants tout en convoquant la plupart devant des tribunaux, plus ou moins neufs, plus ou moins improvisés, plus ou moins indépendants. Avant de souvent prononcer la peine capitale, au terme de procès ressemblant plus ou moins à des simulacres.

En Belgique et tout autour, ces derniers mois ne dérogent pas à cette récente règle. Parce que le maintien et le contenu du cours d'histoire dans l'enseignement francophone façon Pacte d'excellence sont toujours brinquebalants. Parce qu'actuellement, l'école ne dit rien de la colonisation, ou si mal, ou avec tant de réalités cachées (Le Vif/L'Express du 29 mars dernier). Parce que les bustes de rois ou de bourgmestres, dont le règne ne donne pas que matière à révérences, n'auraient plus droit de cité. Parce que des images, dans des films mythiques, véhiculent des clichés qui leur vaudraient d'être supprimées. Parce qu'il serait ind...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires