Europe : pas d'accord sur les nominations

17/07/14 à 06:58 - Mise à jour à 06:58

Source: Le Vif

Les chefs d'Etat et de gouvernement des 28 se sont quittés mercredi soir, après plusieurs heures de délibérations, sans accord sur les désignations aux postes clés de l'Union. Un nouveau sommet sera organisé le 30 août.

Europe : pas d'accord sur les nominations

© Belga

Il était question à l'origine de désigner le haut représentant pour la politique étrangère, voire le président du Conseil, mais les revendications multiples des pays, ainsi que les différentes contraintes politiques et géographiques ont compliqué la donne. Pour dégager un compromis plus global, les dirigeants ont essayé de mettre dans la balance la répartition des portefeuilles au sein de la prochaine Commission européenne, mais ces négociations complexes n'ont pas abouti.

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a cherché à relativiser un échec que certains observateurs imputent à sa mauvaise préparation du sommet. "C'est malheureux, mais ce n'est pas dramatique", a-t-il dit. "J'ai été impliqué dans huit formations de gouvernements (en Belgique). Cela prend du temps", a-t-il ajouté. D'après les bruits de couloir, l'Italienne Federica Mogherini reste en lice pour succéder à Catherine Ashton à la tête de la diplomatie européenne. Elle bénéficie d'un large soutien, contesté toutefois par les pays baltes qui la jugent trop pro-russe. La Bulgare Kristalina Giorgieva constitue une option alternative. Les jeux sont plus ouverts pour la succession d'Herman Van Rompuy à la tête du Conseil européen, où aucun nom évoqué ne semble s'imposer.

L'absence d'accord mercredi soir laissera à Jean-Claude Juncker, le prochain président de la Commission, plus de latitude pour former son équipe dans les prochaines semaines. L'exercice risque toutefois de s'avérer compliqué: il devra en effet répartir les portefeuilles sans être fixé sur la nationalité du haut représentant, qui est aussi un des vice-présidents de la Commission.

Côté belge, le Premier ministre Elio Di Rupo n'a fait aucun commentaire à son arrivée et à sa sortie du sommet. La désignation du commissaire européen belge devrait être évoquée vendredi en comité ministériel restreint.

En savoir plus sur:

Nos partenaires