Eugénie, rattrapée à Bruxelles par le génocide rwandais

29/04/16 à 13:24 - Mise à jour à 13:54

Source: Le Vif/l'express

"Le 22 février 1994, ma vie a basculé dans l'enfer", témoigne Eugénie Mukamugema. En posant ses valises en Belgique, elle pensait être libérée de ses démons. Mais ceux-ci sont toujours prompts à ressurgir. Témoignage.

"Je m'en souviens comme si c'était hier. En octobre 2003, je venais de commencer mon travail d'assistante sociale à Watermael-Boitsfort. Dans mon bureau, je consultais des candidatures. Soudain, je tombe sur le nom et le visage d'une Rwandaise. Il m'a fallu deux secondes pour la reconnaître. Cette femme, une ancienne voisine au Rwanda, n'était autre que C. R., celle qui m'a menacée avec une machette en 1994. Je ne l'avais plus vue depuis les faits. Et voilà que moins de dix ans après, elle postule pour une formation d'aide-soignante à Bruxelles! En réalisant cela, j'ai cru devenir dingue."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires