Etats-Unis: Obama sort en vainqueur de la "falaise fiscale"

01/01/13 à 09:52 - Mise à jour à 09:52

Source: Le Vif

La Chambre des représentants américaine a entériné mardi soir un accord évitant de justesse aux Etats-Unis la cure d'austérité du "mur budgétaire", une victoire pour le président Barack Obama qui doit désormais promulguer ce texte.

Etats-Unis: Obama sort en vainqueur de la "falaise fiscale"

© Reuters

Lors d'un vote qui se concluait peu après 23H00 (05H00 en Belgique mercredi), l'assemblée dominée par les adversaires républicains de M. Obama a atteint suffisamment de "oui" pour adopter le dispositif législatif dans les mêmes termes que le Sénat à majorité démocrate moins de 24 heures plus tôt.

Le texte prévoit une hausse des impôts pour les plus riches (le taux d'imposition passera de 35% à 39,6% pour les foyers aux revenus supérieurs à 450.000 dollars par an) mais laisse en suspens de nombreuses questions avec le report de deux mois de l'échéance sur des coupes claires automatiques dans les dépenses publiques, en particulier militaires.

Plus tôt et par une majorité écrasante de 89 voix contre huit, la chambre haute du Congrès avait approuvé un texte négocié peu auparavant par la Maison Blanche et les républicains de cette assemblée où les alliés démocrates du président Barack Obama détiennent la majorité.

Un compromis aurait pû être difficile à faire passer auprès de républicains qui refusent net toute hausse de la fiscalité.

Or, l'accord conclu entre le vice-président Joe Biden et le chef des sénateurs républicains, Mitch McConnell, prévoit en particulier d'augmenter la pression sur les foyers dont les revenus dépassent 450.000 dollars par an, signant pour eux la fin des cadeaux fiscaux hérités de la présidence du républicain George W. Bush.

Si la Chambre avait rejeté ce texte, l'alternative serait le choc de rigueur du "mur budgétaire", un cocktail de hausses d'impôts et de coupes drastiques dans les dépenses censées entrer automatiquement en vigueur mardi et mercredi, et lourdes de menaces pour la croissance américaine si elles s'éternisent.

La collision avec le "mur budgétaire" a en fait déjà eu techniquement lieu à 00H00 mardi (06H00 HB), mais ses effets seront limités dans l'immédiat, puisque mardi est un jour férié et que les administrations et les places financières sont fermées.

En savoir plus sur:

Nos partenaires