Etats-Unis: le nouveau boss du FBI

04/09/13 à 13:55 - Mise à jour à 13:55

Source: Le Vif

James Comey, républicain de 52 ans, prend aujourd'hui les rênes de l'Agence américaine du renseignement intérieur. Il succède à Robert Mueller, qui part à la retraite après douze années de service.

Etats-Unis: le nouveau boss du FBI

© Reuters

Ancien numéro 2 du Département de la Justice sous l'administration Bush (de 2003 à 2005), James Comey entame un mandat de dix ans à la tête du Federal Bureau of Investigation (FBI), dont le rôle principal, depuis les attaques du 11 Septembre, est la lutte anti-terroriste. Mais James Comey devra aussi faire face à un tout autre problème: gérer les sévères coupes budgétaires. Celles-ci s'appliquent automatiquement depuis l'entrée en vigueur cette année d'un décret enclenchant le blocage de 85milliards de dollars (65milliards d'euros). Une importante réduction budgétaire qui impacte toutes les branches du système fédéral.

Son prédécesseur, Robert Mueller, avait déjà évoqué les conséquences de ce décret sur le fonctionnement du Bureau : réduction des aides financières permettant à la police locale de résoudre des affaires de kidnappings, limitation de la formation de nombreux officiers, mais surtout, retard dans des projets majeurs de lutte contre le cyberterrorisme.

A l'heure où le spectre des attentats de Boston, le 15 avril dernier, plane encore sur les Etats-Unis, nombreux sont ceux qui prônent la surveillance accrue des communications téléphoniques et des échanges sur Internet. Mais avec un budget en nette diminution et la polémique autour de la surveillance de l'Agence nationale de sécurité (NSA) dans lequel est empêtré le FBI, née de l'affaire Snowden, c'est à un jeu d'équilibriste que James Comey devra se prêter. Pour l'heure, il se dit ouvert à un débat sur la transparence de ces programmes de surveillance.

En 2004, MJames Comey avait menacé de démissionner de son poste au Département de la justice afin de forcer la Maison Blanche à modifier un des programmes secrets de surveillance de la NSA, mis en place après le 11-Septembre. Il avait fini par quitter l'administration l'année suivante pour rejoindre le géant de la défense Lockheed Martin. Il a ensuite rejoint de 2010 à 2013 Bridgewater Associates, un important fonds d'investissement, avant d'intégrer le conseil d'administration de la banque britannique HSBC.

Un républicain confirmé

Certains se sont demandés pourquoi le Président démocrate, Barack Obama, a porté son choix sur un républicain confirmé, plutôt que sur Lisa Monaco, actuelle conseillère au sein du Ministère de la Sécurité intérieure, et longtemps prétendante au poste. Fervent opposant à la candidature de Barack Obama, James Comey a effectivement participé au financement des campagnes présidentielles des deux opposants à l'actuel président américain (John Mc Cain en 2008, et Mitt Romney en 2012). Pourtant, il est loin de l'aile très conservatrice du parti républicain. En 2013, il a soutenu le mariage homosexuel dans le cadre d'un procès en Californie qui est remonté jusqu'à la Cour Suprême. Fort de sa longue expérience dans le domaine de la sécurité nationale, Barack Obama a donc privilégié les compétences de cet homme modéré à des positions politiciennes pures.

Selon des sources internes au FBI, James Comey n'a pas l'intention, dans l'immédiat, de changer le fonctionnement actuel de l'organisation. Il veut, dans les premiers mois, apprendre de ses agents et écouter ses analystes. Depuis quelques semaines déjà, il secondait Robert Mueller dans ses fonctions afin que la relève d'aujourd'hui se déroule de la manière la plus sereine possible.

Louise Bonte

QUI SURVEILLE QUOI ?

FBI Federal Bureau of Investigation (Bureau fédéral d'investigation).

Créé en 1908 et dirigé, entre 1924 et 1972, par J. Edgar Hoover, c'est le principal service fédéral de police judiciaire chargé par ailleurs du renseignement intérieur. Son patron était depuis le 4 septembre 2001, Robert S. Mueller, remplacé le 4 septembre 2013 par James Comey.

NSA National Security Agency (Agence de la sécurité nationale). Fondé en 1952, cet organisme collecte et analyse les communications à travers le monde. En juin 2013, Edward Snowden, ancien employé de la NSA, révèle le scandale des surveillances illégales effectuées par le logiciel PRISM dont se servent la NSA et le FBI.

CIA Central Intelligence Agency (Agence centrale du renseignement).

Fondée en 1947 et basée à Langley (Virginie), non loin de Washington, cette agence est chargée du renseignement de la plupart des opérations clandestines menées en dehors des Etats-Unis. Elle est dirigée depuis mars 2013 par John O. Brennan, ancien conseiller du Président Barack Obama pour la sécurité intérieure et la lutte antiterroriste.

Et d'autres...

Plus de 250 organisations chargées de divers aspects de la lutte antiterroriste ont été créées dans le secteur public américain depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Nos partenaires