Etats-Unis: l'opération "chèque-cadeau contre pistolet" fait le plein

27/12/12 à 07:40 - Mise à jour à 07:40

Source: Le Vif

Plusieurs centaines d'armes à feu ont été remises aux autorités mercredi à Los Angeles, lors d'une opération d'échange de pistolets contre des chèques-cadeaux dont la date a été avancée cette année après la tuerie de Newtown.

Etats-Unis: l'opération "chèque-cadeau contre pistolet" fait le plein

© REUTERS/David McNew

Tout au long de la journée, des habitants de la deuxième ville du pays, connue pour sa culture des gangs et des armes à feu, venaient se glisser dans la file d'attente de voitures à Van Nuys, au nord de la ville, l'un des deux endroits où était menée l'opération façon "drive-in".

"Ca se passe très bien. De nombreuses personnes attendent une heure et demie et nous avons récupéré jusque-là 420 pistolets et fusils", observait à la mi-journée le sergent Rudy Lopez, de la police de Los Angeles.

Ce nombre allait croissant à un rythme soutenu, à en juger par la taille de la file et le remplissage des différentes poubelles prévues pour les armes rendues aux autorités, avant qu'elles soient détruites.

Les propriétaires d'armes reçoivent un chèque-cadeau valable dans un supermarché d'une valeur de 100 dollars pour la remise d'un pistolet ou d'un fusil, et de 200 dollars pour une arme automatique.

"Ces pistolets traînaient dans un coin, et il y a une incitation financière, alors pourquoi pas?", explique un homme cinquantenaire, souhaitant rester anonyme, venu rapporter quatre fusils qui appartenaient à son père défunt.

En échange de ces armes, la police s'engageait à ne poser aucune question. "Vous voyez ça? C'est un silencieux, pointe le sergent Lopez à l'AFP. C'est illégal, mais on n'a rien dit."

Ce genre d'opérations, qui ont lieu régulièrement dans la région comme ailleurs dans le pays, sont parfois critiquées car leur efficacité n'est pas tangible.

Certains estiment ainsi que les armes rendues ne sont pas celles qui sont susceptibles d'être utilisées pour des crimes ou des fusillades, mais plutôt de vieilles pièces quasi inutilisées ou fonctionnant mal.

Nos partenaires