États-Unis : 22 millions par an pour des recherches secrètes sur les OVNIS

18/12/17 à 10:10 - Mise à jour à 10:09

Source: Knack

Pendant des années, le gigantesque budget du Pentagone cachait un poste de 22 millions de dollars (18,7 millions d'euros) destiné au financement de recherches sur les OVNIS.

États-Unis : 22 millions par an pour des recherches secrètes sur les OVNIS

© Getty Images/iStockphoto

L'objectif était d'analyser des "épisodes" inhabituels observés et rapportés par des militaires.

D'après le quotidien The New York Times, le programme a été lancé en 2007 sous l'impulsion du démocrate Harry Reid, entre-temps à la retraite, et à l'époque leader de la majorité au Sénat (entre-temps les démocrates ont perdu la majorité). Le programme était dirigé par le service de renseignements militaires.

Ces 22 millions de dollars par an n'étaient rien comparé au budget total d'environ 600 milliards de dollars (510 milliards d'euros). Le Pentagone (le ministère américain de la Défense) n'a jamais admis que le programme existait, mais a déclaré en 2012 qu'il avait été liquidé.

Cependant, le programme a continué d'exister dans la pénombre, écrit The New York Times, avec des employés qui accomplissent également d'autres tâches de sorte que le département OVNI n'est pas repris dans l'organigramme. En outre, la recherche a non seulement été tue, mais aussi partiellement classifiée secrète, ce qui signifie que seuls les membres du Pentagone et le parlement peuvent être tenus au courant s'ils sont munis d'une autorisation spéciale.

D'après le journal, la plus grande partie du budget était consacrée à une entreprise privée du milliardaire Robert Bigelow, un ami proche d'Harry Reid convaincu que la Terre a été visitée par des extra-terrestres.

"Inexpliqué"

Cette entreprise, Bigelow Aerospace, a notamment publié un rapport au sujet d'un appareil observé à haute vitesse et sans signe visible de propulsion à hauteur élevée.

Le Pentagone étudiait et continue d'étudier des vidéos d'objets inconnus observés par des pilotes militaires américains, dont un observé en 2004 et dont la vidéo a été diffusée au mois d'août de cette année.

Harry Reid

Il s'agit d'un objet en forme d'ellipse de la taille d'un avion de passager, de couleur plutôt blanche, poursuivi par deux avions de combat près de la ville de San Diego.

Harry Reid confirme l'existence du programme au New York Times. "Je ne suis ni gêné, ni honteux, et je ne regrette pas de l'avoir lancé. Je pense que c'est une bonne chose que j'ai faite en tant que parlementaire. Personne ne l'a fait avant moi".

Interrogée par The New York Times, Sara Seager, astrophysicienne au Massachusetts Institute of Technology (MIT) à Cambridge/Boston, explique que le mot OVNI (objet volant non identifié) n'évoque pas nécessairement un véhicule extraterrestre. "S'il y a des personnes qui prétendent qu'elles observent vraiment des phénomènes inhabituels, cela vaut parfois une enquête approfondie. Les gens ne comprennent pas toujours qu'en science on assiste souvent à des phénomènes qui restent inexpliqués".

Nos partenaires