Etats-Unis: 20 ans après son exécution, un innocent confondu avec son sosie est innocenté

15/05/12 à 13:56 - Mise à jour à 13:56

Source: Le Vif

Carlos DeLuna a été exécuté à la place d'un autre en 1989 au Texas, faute d'une enquête de police approfondie, révèle un rapport.

Etats-Unis: 20 ans après son exécution, un innocent confondu avec son sosie est innocenté

© Reuters

Il ressemblait comme deux gouttes d'eau à l'assassin, portait le même prénom et se trouvait près de la scène du crime au moment fatidique. Carlos DeLuna a été exécuté à la place d'un autre en 1989 au Texas, faute d'une enquête de police sérieuse, accuse un rapport publié ce mardi.

Il a été condamné à mort puis exécuté sur la seule foi de témoins oculaires, au mépris de tous les indices plaidant pour son innocence, alors que "même les proches des deux Carlos les confondaient", a déclaré le professeur de droit James Liebman.
Cet expert de la Columbia School of Law et cinq de ses étudiants ont enquêté pendant près de cinq ans sur un cas selon lui "emblématique" des erreurs judiciaires: l'affaire Carlos DeLuna, un Américain d'origine hispanique qui a été mis à mort à l'âge de 27 ans au Texas (sud), au terme d'une "enquête expédiée et inachevée". "Sans aucun doute un échec d'un bout à l'autre de la procédure."

Nombreuses erreurs, indices perdus et occasions manquées
Les auteurs ont identifié les "nombreuses erreurs, les indices perdus, les occasions manquées qui ont conduit les autorités à accuser Carlos DeLuna de meurtre, malgré les preuves non seulement qu'il n'avait pas perpétré le crime, mais qu'un autre individu, Carlos Hernandez, l'avait commis", souligne leur enquête de quelque 780 pages.

Après d'autres études, le rapport, intitulé Los Tocayos Carlos: Anatomy of a wrongful execution (Les sosies Carlos: anatomie d'une erreur judiciaire), refait l'enquête, près de 30 ans après les faits, sur le meurtre de Wanda Lopez, une jeune mère célibataire hispanique, poignardée dans la station-service où elle travaillait.

Confondu avec son sosie

"Tout a dérapé dans cette affaire", a souligné le professeur Liebman. Depuis le meurtre, un soir de février 1983, dans un quartier désoeuvré de Corpus Christi, où la victime a appelé par deux fois police-secours pour signaler la présence d'un individu avec un cran d'arrêt. "Ils auraient pu la sauver", a commenté le principal auteur. Quarante minutes après le crime, Carlos DeLuna est arrêté non loin de la station-service. Il est identifié par le seul témoin direct, qui a vu un hispanique sortir de la boutique en courant. Mais il est fraîchement rasé, vêtu d'une chemise blanche et propre à la différence du meurtrier, moustachu et habillé d'une chemise en flanelle grise, que le témoin direct avait décrit.

Nos partenaires